Shabbat Études~Parashot 11h00 (Belgique) 05h00 (Québec) Cultes 16h00 (Belgique) 10h00 (Québec)

mardi 25 novembre 2014

Pourquoi les Indiens d'Amérique sont foncièrement Sionistes

 

Pourquoi les Indiens d'Amérique sont foncièrement Sionistes


Israël-Palestine : qui sont les Indigènes ?


Je suis un Indien Métis de la réserve de Paddle Prairie. Mon père, Mervin Bellerose a co-rédigé l’Acte des Implantations Métis, voté par la législation de l’Alberta, en 1990, qui cimente nos droits sur cette terre. J’ai fondé l’association des Canadiens Pour la Responsabilité, un groupe de défense des droits autochtones, et je suis l’un des organisateurs et participants du Mouvement Idle No Morela passivité, c’est fini ! ») à Calgary (Alberta). Et je suis Sioniste.

 

Le Statut des Indigènes


Pour commencer, reconnaissons qu’il n’y a aucune loi affirmant qu’il ne peut y avoir qu’un seul peuple indigène pour une même Terre; ce n’est pas un jeu à somme nulle, où, parce qu’un peuple peut être considéré comme indigène, alors cela voudrait dire qu’un autre ne peut pas l’être. Pourtant, il existe une ligne directrice très claire, permettant de déterminer ce qu’est un peuple indigène. C’est assez complexe, mais pourrait se résumer à l’aide-mémoire ci-dessous, tel que développé par l’anthropologue José R. Martínez-Cobo (ancien rapporteur spécial de la Sous-Commission de Prévention contre la Discrimination et de la Protection des Minorités pour les Nations-Unies).


Cette liste de critères s’est développée parce que les droits des Indigènes commencent à être respectés sur toute la planète. Cette reconnaissance est incroyablement importante, puisque, grâce à elle, en tant qu’Indigènes, nous ne pouvons pas permettre à des peuples non-Indigènes de proclamer de fausses revendications, qui, au bout du compte, porteraient préjudice à nos propres droits. De ce point de vue, Israël est le premier État Indigène du monde moderne : la création et la déclaration de la nation souveraine d’Israël marque la première fois, dans toute l’histoire, où un peuple indigène est parvenu à reprendre le contrôle de ses terres ancestrales et à construire un État-Nation. En tant que tel, il est extrêmement important, pour les peuples indigènes, à la fois de le reconnaître et de le soutenir, comme un exemple déterminant qui doit susciter l’émulation de nos peuples.

L’actuelle définition de travail de la notion de “ peuple indigène ” (pas la version de « Wikipédia », ni celle du Merriam Webster, toutes deux convenant bien plus aux plantes et aux animaux) pour construire des objectifs, tels que présentés dans cet essai, est celle mise au point par l’anthropologue José R. Martínez-Cobo, mentionné ci-dessus. En la prenant comme mon point d’appui, je vais donner le détail des raisons pour lesquelles les Juifs sont les Indigènes d’Israël et pourquoi les Palestiniens ne le sont pas. Les recherches de Martinez-Cobo suggèrent que les communautés, les peuples et les nations indigènes sont ceux qui, disposant d’une continuité historique avec les sociétés antérieures aux invasions et à la colonisation, qui se sont développées sur leur territoire, se considèrent de façon distincte des autres franges des sociétés qui prévalent, à présent, sur ces mêmes territoires, ou sur certaines parties d’entre eux. Ils forment, aujourd’hui, des secteurs non-dominants d’une société et sont déterminés à préserver, développer, et transmettre aux générations futures leurs territoires ancestraux et leur identité ethnique, comme le fondement de leur existence continue en tant que peuples, en concordance avec leurs propres modèles culturels, leurs institutions sociales et leur système juridique.

Cette continuité historique doit assurer la continuation, sur une période étendue, jusqu’à atteindre la période actuelle, de l’un ou plusieurs des facteurs suivants :

• L’Occupation des terres ancestrales, ou, au moins, d’une partie d’entre elles.

• Une ascendance commune avec les occupants originels de ces terres.

• La culture en général ou à travers des manifestations spécifiques (telles que la religion, le fait de vivre dans un système tribal, d’être membre d’une communauté indigène, le vêtement, les modes de vie, le style de vie, etc. …)

• La langue (qu’elle soit utilisée comme la seule langue en vigueur, la langue maternelle, comme le moyen usuel de communication à la maison ou dans la famille, ou comme le langage principal, préféré, habituel, général ou normal).

• La résidence dans certaines parties du pays ou dans certaines régions du monde.

• La religion qui affirme la place déterminante des liens spirituels avec les terres ancestrales.

• La quantité de sang – qui correspond à la quantité de sang que vous portez d’un peuple spécifique qui vous permette de vous identifier à ce peuple. Ce concept a été développé par les Colonialistes dans le but de mesurer comment les peuples indigènes se reproduisent, finalement.


Regardons rapidement ce qu’il en est des Juifs. Jusqu’à quel point correspondent-ils bien à cette définition ?

• Leurs terres ont été occupées, d’abord par les Romains, puis par les Arabes, au septième siècle.

• Ils partagent une ascendance commune avec les premiers occupants, comme l’ont déterminées plusieurs études génétiques.

• On peut retrouver directement la trace de leur culture au Levant, où elle s’est développée, à travers ce qui est, aujourd’hui, connu sous le nom de « culture juive ». Alors que différentes communautés juives ont des traditions légèrement différentes, elles partagent toutes la même racine culturelle et elle demeure inchangée à travers le temps. Ils ont ressuscité leur langue traditionnelle, et bien que beaucoup parlent encore le yiddish et le ladino, l’hébreu est redevenu la langue prédominante.

• Ils disposent d’un lien spirituel établi à leur terre, qui joue un rôle essentiel dans leurs traditions en tant que peuple.



En dépit de tous les arguments concernant les Juifs “européens”, ils correspondent, en fait, à tous les critères établis par Martínez-Cobo. Même si Israël est le premier état indigène moderne, il y a encore des territoires occupés par des étrangers, en Judée-Samarie. Ce sont là des terres ancestrales et, nombreux sont ceux qui sentent qu’elles devraient revenir aux peuples indigènes, au titre de l’autodétermination.

En ce qui concerne, maintenant, le revers de la médaille.

Les Palestiniens ont, ce qu’on appelle des « droits de présence de longue date » et, bien qu’il s’agisse de droits légitimes, ils ne prennent pas le pas sur les droits indigènes. La véritable nature de la « présence de longue date » signifie que, bien qu’ils aient vécu là depuis longtemps, ils n’ont pas le droit d’occuper des peuples indigènes ni de les contrôler.

L’argument selon lequel les Palestiniens seraient des Indigènes est inexact pour plusieurs raisons :

• Approximativement 50% des Arabes Palestiniens ne sont en mesure de remonter l’arbre généalogique de leurs ancêtres guère plus loin que jusqu’à leurs arrière-grands-parents. Beaucoup sont les descendants d’Arabes conduits jusqu’au Levant par les Britanniques, afin de construire des infrastructures après la 1ère Guerre Mondiale.

• La très vaste majorité des Palestiniens sont des musulmans parlant arabe; la langue arabe est la langue indigène de la Péninsule arabique, tout comme l’est la religion musulmane. Les lieux les plus saints de la religion musulmane ne se trouvent pas au Levant, mais dans la ville de la Mecque, située dans la Péninsule arabe. Ils n’ont aucune culture spécifiquement « palestinienne », qui puisse être complètement datée comme palestinienne avant les années 1960; en fait, avant cette période, la majorité s’identifiait comme habitants de la « Grande Syrie ».

• Quelques Palestiniens partagent une ascendance commune avec les peuples indigènes, mais ils n’ont jamais suivi les traditions indigènes, pas plus qu’ils ne s’identifient à ces peuples indigènes. Ils ne partagent ni religion ni langue avec eux. La quantité de sang, à elle seule, est insuffisante à transmettre le statut d’indigène.

• Les Arabes du Moyen-Orient englobent plusieurs populations indigènes, mais aucun groupe ne devient indigène au sein de peuples soumis. Ces dominants conquièrent plutôt la région toute entière et propagent leur propre langue, leurs coutumes et leur religion. Il s’agit là d’un fait historique.

Maintenant, vous pourriez vous demander pourquoi tout ceci est très important. C’est important pour les peuples indigènes, parce que nous ne pouvons pas autoriser l’argumentaire selon lequel les conquérants peuvent devenir des Indigènes. Si nous permettons, en tant que peuple indigène, que cet argumentaire devienne recevable, alors nous délégitimons nos propres droits et nous disparaîtront.

Si les conquérants peuvent devenir indigènes, alors les Européens blancs qui ont envahi mes terres ancestrales d’Amérique du Nord, pourraient, désormais, s’autoproclamer Indigènes. Les Blancs européens venus en Australie et en Nouvelle-Zélande pourraient se revendiquer comme Indigènes. Si, ne serait-ce qu’une fois, nous permettons à cet argument de devenir acceptable, les droits indigènes se trouvent brusquement dévalués et dénués de la moindre signification. Il est plutôt étrange que ceux qui arguent des « droits indigènes » des Palestiniens sont aussi, habituellement, ceux qui ont une moindre compréhension de l’histoire et aucune compréhension de la vérité au principe des droits indigènes.

Si vous êtes confrontés à l’argument disant que les conquérants pourraient eux-mêmes devenir des indigènes dans une région, en vertu des droits de la conquête, mettez donc cet article sous le nez de ceux qui l’affirment, et aidez-les à comprendre, non seulement, pourquoi cet argument est une contrefaçon, mais pourquoi il est aussi dangereux pour tous les peuples indigènes, où que ce soit.

Par : Ryan Bellerose 9 janvier 2014

Sources :

JForum

jeudi 20 novembre 2014

Être Fair-Play ...



Si j'écris ce billet aujourd'hui, c'est qu'à de multiples reprises, j'ai constaté au sein même d'un groupe qui pourtant aspire à refléter les attributs de YESHUA, un comportement qui déshonore Son Nom.

Tout d'abord, que signifie l'expression « Être Fair-Play » ? Voici ce que nous dit le Larousse : « Être fair-play, être beau joueur, agir avec loyauté et franchise. » LOYAUTÉ et FRANCHISE, intéressant ... 

Alors que penser de la « coutume » de nombre de blogueurs, et gens actifs sur les multiples  réseaux sociaux, qui revendiquent haut et fort leur appartenance à DIEU, leur amour pour Le SEIGNEUR, leur désir ardent de « consécration », de pratiquer l'absence de loyauté ou de franchise par « omission » ? 

Oui, par omission volontaire ou négligente, de mentionner le ou les liens sources (actifs évidemment) de leurs publications.

Soutenons-nous vraiment nos compagnons d’œuvre ? Travaillons-nous vraiment pour la gloire de YESHUA ou pour la nôtre ? 

C'est dans l'amour que je vous parle, mes frères et sœurs, et c'est aussi dans la tristesse ... Mais, c'est surtout dans l'espérance d'une prise de conscience salutaire de chaque personne concernée. 

Donnons l'exemple, soyons des serviteurs qui marchent avec droiture.

Pratiquons ce qui est bien. 

« C'est pourquoi, pendant que nous en avons l'occasion, faisons du bien à tous, mais surtout à ceux qui sont de la famille de la foi. » Galates 6:10.

dimanche 9 novembre 2014

Jour et Nuit

 

Jour et Nuit


Psaumes 1:2

« Mais qui prend son plaisir dans la loi de YHWH, et médite Sa loi jour et nuit. »

Josué 1:8

« Que ce livre de la loi ne s'éloigne point de ta bouche, mais médite-le jour et nuit, afin que tu prennes garde à faire tout ce qui y est écrit; car c'est alors que tu réussiras dans tes entreprises, et c'est alors que tu prospéreras. »

1 Rois 8:59
« Et que ces paroles, par lesquelles j'ai prié YHWH, soient présentes jour et nuit devant YHWH notre ELOHIM, pour qu'IL fasse droit à Son serviteur et à Son peuple d'Israël, selon le besoin de chaque jour; »

Psaumes 88:2

« YHWH, ELOHIM de ma délivrance, je crie jour et nuit devant Toi. »

Psaumes 42:4

« Les larmes sont devenues mon pain jour et nuit, pendant qu'on me dit sans cesse : Où est ton ELOHIM ? »

Luc 18:7

« Et ELOHIM ne vengera-t-IL point Ses élus, qui crient à Lui jour et nuit, quoiqu'IL diffère Sa vengeance ? »

Lamentations 2:18

« Leur cœur crie vers ADONAÏ : Muraille de la fille de Sion ! verse des larmes, comme un torrent, jour et nuit; ne te donne pas de relâche, et que la prunelle de tes yeux ne se repose point ! »

Néhémie 1:6

« Je Te prie, que Ton oreille soit attentive, et que Tes yeux soient ouverts, pour entendre la prière que Ton serviteur Te présente en ce temps-ci, jour et nuit, pour les enfants d'Israël Tes serviteurs, en faisant confession des péchés des enfants d'Israël, que nous avons commis contre Toi; car moi-même et la maison de mon père, nous avons péché. »

Luc 21:37

« Or, YESHUA enseignait dans le temple pendant le jour, et, la nuit, IL sortait et Se tenait sur la montagne appelée des Oliviers. »

Néhémie 4:9

« Alors nous priâmes notre ELOHIM, et nous mîmes des gardes contre eux, de jour et de nuit, pour nous garantir d'eux. »

1 Chroniques 9:33

« Ce sont là les chantres, chefs des maisons des pères des Lévites, demeurant dans les chambres, exemptés d'autres charges parce qu'ils devaient être en fonctions le jour et la nuit. »

Actes 20:31

« Veillez donc, vous souvenant que durant trois ans je n'ai cessé, nuit et jour, d'avertir chacun de vous avec larmes. »

Jean 9:4

« Pendant qu'il est jour, il faut que je fasse les œuvres de Celui qui m'a envoyé; la nuit vient, dans laquelle personne ne peut travailler. »

Psaumes 42:9

« De jour, YHWH enverra Sa grâce, et de nuit Son cantique sera dans ma bouche; je prierai L’ELOHIM qui est ma vie; »
Ésaïe 62:6

« Jérusalem, J'ai placé des gardes sur tes murailles; ni le jour, ni la nuit, jamais ils ne se tairont. Ô vous qui faites souvenir de YHWH, n'ayez point de repos; »

Reproduction autorisée À CONDITION d'inclure un lien CLIQUABLE vers ce blog !

mercredi 5 novembre 2014

Mon enfant ...

 

Mon enfant ...

Mon enfant,

Je regarde jusqu’au fond de ton cœur et Je sais tout de toi. Psaumes 139.1

Je sais quand tu t’assieds et quand tu te lèves. Psaumes 139.2

Je te vois quand tu marches et quand tu te couches. Je connais parfaitement toutes tes voies. Psaumes 139.3

Même les cheveux de ta tête sont comptés. Matthieu 10.29-31

Tu as été créé à Mon image. Genèse 1.27

Je suis le mouvement, la vie et l’être. Actes 17.28

Je te connaissais même avant que tu sois conçu. Jérémie 1.4-5

Je t’ai choisi au moment de la Création. Éphésiens 1.11-12

Tu n’étais pas une erreur. Psaumes 139.15

Tous tes jours sont écrits dans Mon Livre. Psaumes 139.16

Je détermine la durée des temps et les bornes de tes demeures. Actes 17.26

J’ai fait de toi une créature merveilleuse. Psaumes 139.14

Je t’ai tissé dans le ventre de ta mère. Psaumes 139.13

C’est Moi qui t’ai fait sortir du sein de ta mère. Psaumes 71.6

Mon image a été déformée par ceux qui ne Me connaissent pas. Jean 8.41-44

Je ne Me suis pas éloigné, ou fâché, car Je suis l’expression parfaite de l’amour. 1Jean 4.16

C’est Mon amour de PÈRE que Je répands sur toi. 1Jean 3.1

Parce que tu es Mon enfant et que Je suis ton PÈRE. 1Jean 3.1

Je t’offre plus que ton père terrestre ne pourrait jamais te donner. Matthieu 7.11

Car Je suis Le PÈRE parfait. Matthieu 5.48

Toute grâce que tu reçois vient de Ma main. Jacques 1.17

Car Je suis Celui qui pourvoit à tous tes besoins. Matthieu 6.31-33

Mon plan pour ton avenir est toujours rempli d’espérance. Jérémie 29.11

Parce que Je t’aime d’un amour éternel. Jérémie 31.3

Mes pensées vers toi sont plus nombreuses que les grains de sables. Psaumes 139.17-18

Je Me réjouis de tes louanges et de ton adoration. Sophonie 3.17

Je n’arrêterai jamais de te bénir. Jérémie 32.40

Tu fais partie du peuple que J’ai choisi. Exode 19.5

Je désire te donner Mon pays et tout ce qui s’y trouve. Jérémie 32.41

Il est en Mon pouvoir de te montrer de grandes et merveilleuses choses. Jérémie 33.3

Si tu Me cherches de tout ton cœur tu Me trouveras. Deutéronome 4.29

Trouve ta joie en Moi et Je te donnerai ce que ton cœur désire. Psaumes 37.4

Car c’est Moi qui t’ai donné ces désirs de Me plaire. Philippiens 2.13

Je suis capable de faire plus pour toi que tu ne pourrais probablement l’imaginer. Éphésiens 3.20

Car Je suis ta plus grande source d’encouragement. 2Thessaloniciens 2.16-17

Je suis aussi Le PÈRE qui te console de toutes tes peines. 2Corinthiens 1.3-4

Quand tu cries à Moi, Je suis près de toi et Je te délivre de toutes tes détresses. Psaumes 34.18

Comme un berger porte un agneau, Je te porte sur Mon cœur. Ésaïe 40.11

J’effacerai toute larme de tes yeux. Apocalypse 21.3-4

Et Je porterai toute la douleur que tu as subie sur cette terre. Apocalypse 21.4

Je suis ton PÈRE et Je t’aime de la même façon que J’aime Mon FILS YEHOSHUA. Jean 17.23

Car Mon amour pour toi se révèle en YEHOSHUA. Jean 17.26

IL est La représentation exacte de Mon ÊTRE. Hébreux 1.3

Et IL est venu démontrer que Je suis pour toi, pas contre toi. Romains 8.31

Et te dire que Je ne compte plus tes péchés. 2Corinthiens 5.18-19

YEHOSHUA est mort pour que toi et Moi puissions être réconciliés. 2Corinthiens 5.18-19

Sa mort est l’expression suprême de Mon amour pour toi. 1Jean 4.10

J’ai renoncé à tout ce que J’aime pour gagner ton amour. Romains 8.32

Si tu acceptes Mon FILS YEHOSHUA, tu Me reçois. 1Jean 2.23

Et rien ne te séparera de Mon amour. Romains 8.38-39

Dans Ma maison au Ciel, il y a tant de joie pour un pécheur qui change de vie. Luc 15.7

J’ai toujours été Le PÈRE et Je serai toujours ton PÈRE. Éphésiens 3.14-15

Ma question est : Veux-tu être Mon enfant ? Jean 1.12-13

Je t’attends. Luc 15.11-32

Louange

Louange hébraïque

Psaumes 122:6

Psaumes 122:6
« Priez pour la paix de Jérusalem ! Que ceux qui T'aiment jouissent de la paix ! »

Psaumes 4:8

Psaumes 4:8
« Je me couche et je m'endors en paix, car Toi seul, ô ÉTERNEL ! Tu me donnes la sécurité dans ma demeure. » Psaumes 4:8
Une voix qui avertit.

Radio Musique Messianique

Sentinelle sur Dailymotion !

Nombre total de pages vues