Shabbat Études~Parashot 11h00 (Belgique) 05h00 (Québec) Cultes 16h00 (Belgique) 10h00 (Québec)

vendredi 27 décembre 2013

Après le Déluge

 

Après le Déluge


Après le Déluge; Une planète cimetière : Les combustibles fossiles, les fausses dates et les phosphates. Nous nous tenons sur les épaules de ceux qui sont venus avant nous, mais également, sur leurs têtes, leurs dos, leurs ventres et leurs pieds !


Par Chris Parker -

Prologue


C'était la meilleure des époques, c'était la pire des époques, c'était l'âge de la sagesse de l'homme, c'était l'âge de la folie, c'était l'époque de l'incrédulité.

C'était le meilleur des temps du point de vue des hommes (c'est ce qu'ils croyaient) parce qu'ils mangeaient et buvaient, chantaient, dansaient, faisaient la fête, se mariaient et faisaient n'importe quoi et tout ce qu'ils voulaient. Tous leurs désirs maléfiques étaient réalisés. Ils ne reconnaissaient aucun maître et aucun Dieu; beaucoup vivent aujourd'hui de la même manière.

C'était le pire des temps parce que, dans quelques jours, toute chose vivante qui possède le souffle de vie serait morte, à l'exception de Noé et des sept personnes justes avec lui et l'ensemble des animaux qu'ils avaient apportés avec eux dans l'arche. Une grande partie de la création que Dieu avait appelée bonne et très bonne a été détruite et les corps des hommes, des animaux et de la végétation morte dans et hors des océans jonchent toujours cette planète, si l'on sait où chercher.


Introduction


Si vous êtes assez privilégié pour posséder un des ordinateurs les plus récents avec un processeur multi-cœurs, peut-être une puce double ou quadruple, félicitations; vous utilisez tous les jours une technologie près du sommet de la capacité technique de l'homme. Certaines de ces micropuces récentes utilisent maintenant une technologie 45 à l'échelle nanométrique qui peut emballer plus d'un milliard de transistors sur une seule puce.

Il serait commun pour la science de se référer à la capacité très avancée de ces merveilles des prouesses technique de l'homme comme « l'évolution » de la micropuce, mais, bien sûr, ces micropuces ont toutes été intelligemment conçues. Personne ne pourrait être convaincu que ces micropuces qui opèrent les ordinateurs, ou les logiciels qui les instruisent, sont arrivées par accident ou qu'ils se sont auto-créés au fil du temps; mais, c'est ce qu'on nous demande de croire au sujet d'artéfacts intelligemment conçus beaucoup plus complexes, comme l'ADN et la vie elle-même.

« Je Te loue de ce que je suis une créature si merveilleuse. Tes œuvres sont admirables, et mon âme le reconnaît bien. » Psaumes 139:14 

Les preuves objectives de l'astronomie, de la cosmologie, de la biologie et de la géologie vérifient que l'univers, et tout ce qui s'y trouve, a été créé par Dieu. Cependant, la science, les médias et le système éducatif continuent à nous implanter des approches matérialistes et athées de nos origines, qui sont heureusement rejetées par la majorité du peuple américain. Selon un récent sondage, la majorité d'entre nous acceptent encore la vérité littérale de la Bible.

J'ai été frappé par un récent programme, Nova, qui a commencé par déclarer sans équivoque avec une voix résonnante que le Grand Déluge n'était rien d'autre qu'un mythe, peut-être simplement inspiré par un énorme déluge régional dans la Mer Noire. Plus tard, ils ont sans doute cherché des garanties, mais, j'avais déjà changé de canal. Il n'est pas étonnant que les athées et les matérialistes refusent d'accepter la vérité sur un Déluge mondial; à ce moment dans le passé de la planète, chacun de tous les non-croyants sur la terre périt.

Photo : Le Déluge de Géricault.

De tout ce qui a vécu avant le Déluge, nous avons brûlé les corps ou les restes (flore et faune) pendant des milliers d'années comme carburant. Nous les utilisons dans nos voitures et nos machines. Leurs détritus, sous leurs formes actuelles, sont utilisés pour construire des maisons, des murs et des rues. Les produits chimiques dans leurs os sont utilisés pour fertiliser nos cultures et nos jardins. Leurs restes peuvent même être portés autour du cou ou sur nos doigts comme des bijoux.

Tête d’homme fossilisée

Cette planète est un cimetière et la vie qui existait avant le Déluge est enterrée tout autour de nous.
 
Nous ne devrions pas en être surpris. Comme la Bible nous le dit dans Genèse 3:19 : « C'est à la sueur de ton visage que tu mangeras du pain, jusqu'à ce que tu retournes dans la terre, d'où tu as été pris; Car tu es poussière, et tu retourneras dans la poussière. »

Nous nous tenons sur les épaules de ceux qui sont morts avant le Déluge, mais aussi, sur leurs têtes, leurs dos, leurs estomacs et leurs pieds, etc. ...


De la poussière à la poussière


On me demande souvent que s'il y a vraiment eu un Déluge Universel, pourquoi ne trouvons-nous pas plus de fossiles d'êtres humains ? Si vous pensez à ce monde présent qui est recouvert par 70% d'eau, vous pourriez réellement vous attendre à ce que les créatures marines et les algues représenteraient la plus grande masse biologique qui auraient été laissée comme témoignage d'un Déluge Universel. Puis, à partir de la terre, la deuxième plus grande masse que vous pourriez vous attendre serait la flore, les arbres et les plantes qui recouvrent largement la terre. Après cela, la faune, avec la masse de toutes les créatures de Dieu, y compris les insectes éclipsant les humains. Les humains devraient représenter un petit pourcentage de la masse totale des restes biologiques.

Les Microbes et les Hommes, 4ième édition, 2000, confirme que la masse de la vie microscopique a été calculée pour être de l'ordre de 5 à 25 fois la masse de toutes les autres formes de vies animales.
L'importance de tout cela est que la plupart des roches sédimentaires sur terre sont reliées par les corps de ces créatures ayant apparemment vécu à travers la planète par l'eau et distribués dans les dépôts alluviaux (ayant vécu dans l'eau).

Maintenant, la craie est une roche sédimentaire poreuse, souple et blanche, et une forme de calcaire. La science nous dit simplement qu'elle est essentiellement composée de calcite, sans reconnaître que la source de la calcite est organique.

« Revenons encore une fois à la croûte de la terre et cherchons dans une autre direction […]. Que le lecteur suive mentalement la piste que nous allons lui indiquer et qu'il s'efforce, s'il le peut, d'estimer le contenu cubique d'une telle masse de matière solide, s'il peut se faire une idée de l'importance de la vie microscopique dans les travaux de la création.

Photo : Phare sur l'une des falaises de craie des Falaises des Sept Sœurs près de Sussex, en Angleterre. La craie est une roche sédimentaire d'origine organique.

Commençant à Dover, ou Beachy Head, suivez le cours vers les plaines du nord et du sud jusqu'à leur point de jonction dans l'est du Hampshire, où elles sont rejointes par une autre branche de plaines similaires commençant près de Weymouth.

Ces trois étendues de craie entourent une zone qui comprend tout le nord du Hampshire et la plus grande partie du sud du Wiltshire. Mais, ce n'est pas tout. Par les plaines de Marlborough, par les plaines Ilsey et par Whitehorse Hills, la craie se jette dans l'Oxfordshire et continue, avec quelques interruptions, à travers Buckinghamshire, Bedfordshire, Cambridgeshire et dans le Norfolk. Mais, ce n'est pas tout.

Les hautes falaises entre Cromer et Huntanton, les hautes plaines du Lincolnshire et du Yorkshire sont toutes composées de craie. Vers le sud, demandez aux touristes combien il y a de craie dans l'île de Wight. De la craie le long de la côte, de la craie dans les collines, de la craie dans les vallées; la craie forme l’Inkpen Beacon, Wilts, un millier de pieds au-dessus du niveau de la mer, la craie forme les aiguilles en ruine; tout est craie, seulement de la craie, de la craie et du silex !

Pourtant, prenez une pincée de la masse blanche, mettez-en une particule pas plus gros qu'une tête d'épingle sur un microscope, et quel spectacle surprenant se dévoile ! La poussière est épaisse avec des formes organisées, tous des coquillages et des coraux ! Les aiguilles sont des coquilles et des coraux. Les plaines sont des coquilles et des coraux ! Sous la mince couche de gazon vert des hautes plaines se trouvent des coquillages et des coraux. Le grand Humber roule sur des coquillages et des coraux. Les murs blancs de l'Angleterre sont des coquilles et des coraux. La falaise de Shakespeare est composée de coquillages et des coraux. Les eaux qui s'écoulent autour de Margate, de Ramsgate et de Dover, blanches comme le lait, sont pleines de restes de coquillages et de coraux ! Un million de coquillages et de coraux se trouvent dans un centimètre cube de craie !

Un nombre inconcevable dans une colline et dans toute l'étendue ! Et, ceux-ci aux formes les plus belles, toutes autrefois pleines de vies ! Quelle est la taille d'une partie de la côte sud et de l'ouest de l'Angleterre étant constituée d'êtres individuels de la pointe d'une épingle ! Ces êtres, et l'idée est encore plus étrange, se retrouvent dans nos maisons. Faisons-nous blanchir nos plafonds, c'est avec des coquillages et des coraux ! Il est dit que les coquillages et les coraux sont présents dans notre lait à Londres ! […]

Le microscope nous le démontre clairement et nous le révèle dans un langage appréciable à l'œil, mais, à peine capable d'être pleinement compris par l'esprit, comment une grande part des opérations de la nature le Créateur a confié à des êtres si infiniment petit. » ... W. Buckland, The Living Age, volume 28, Le microscope et ses merveilles.

La science essaie d'échapper à l'implication de tout cela en nous apprenant que la terre est âgée de milliards d'années et que ces formations ont été minutieusement construites à travers les âges. Mais, comment la science peut-elle expliquer des falaises hautes de milliers de pieds, des zones étendues de la terre et des montagnes hautes de 25,000 pieds cimentées et composées de coquillages et de coraux marins ?


Des cimetières de fossiles et des grottes pleines d'ossements


En général, les fossiles ne sont pas quelque chose qui se forme aujourd'hui. Certainement pas dans la profusion dans laquelle ils ont été trouvés dans les strates de la terre. Pour faire un fossile, un animal qui meurt ne doit pas être mangé par des prédateurs ou soumis aux effets de décomposition du soleil ou du vent. Ils doivent être enterrés très rapidement.

Dans le secteur des ossements Karoo, ou Karoo Supergroup, en Afrique du Sud, on estime à 800 milliards les vertébrés fossiles, largement des reptiles des marais. Composé principalement de dépôts de grès et de schiste en eau peu profonde, le Karoo peut atteindre une épaisseur de 20,000 pieds. Les lits riches en fossiles s'étirent sur des centaines de milles.

Quel genre de catastrophe pourrait provoquer ce genre de dévastation et laisser derrière ces nombreux fossiles de grès et de schiste, deux sortes de roches sédimentaires ou d'origine biologique ?

Voici ce que les évolutionnistes disent : « Le haut degré d'articulation des restes des squelettes et la préservation des ossements fragiles in situ suggèrent que les animaux ont été soit rapidement enfouis ou sont morts dans un lieu protégé des intempéries et des agents de dispersion. Deux hypothèses sont possibles pour expliquer cette agrégation multiple : Le piégeage dans une plaine inondable suivi d’un enfouissement immédiat ou d'un abri partagé. Cette dernière hypothèse est favorisée après l'analyse des preuves fossiles enregistrées dans le bassin du Karoo de l’Afrique du Sud ... (Fernando Abdalajuan Carlos Cisneros et Roger MH Smith2)

Les auteurs ici ont considéré et rejeté un déluge local, mais, comment un si grand nombre de fossiles pourrait avoir été laissé par un déluge local ? Certains fossiles d'oiseaux ont également été retrouvés à cet endroit; pourquoi les oiseaux auraient-ils été victimes d’un déluge local ? Les évolutionnistes recherchent des explications alternatives parce qu'ils n'ont pas le choix. L'explication du Déluge Global est insoutenable. (NdT : Pour eux !)

Bien sûr, personne à l'époque de Noé ne croyait en un Déluge Global également.

« ... Des cimetières énormes de fossiles de dinosaures existent encore en d'autres endroits dans le monde entier. Le lit Morrison en Amérique du Nord, les lits de dinosaures dans le Montana, dans les Rocheuses, en Alberta, les Dakotas, la Chine, le Colorado, l'Utah, l'Afrique, etc., contiennent des millions de fossiles de dinosaures entassés en énormes tas.

Dix mille Hadrosaures ont été retrouvés sur Egg Mountain, dans le Montana seul, pêle-mêle dans ce qui semble avoir été une extinction massive. Le déluge a produit les lits siciliens d’hippopotames, les fossiles étant tellement importants qu'ils sont exploités comme une source de charbon de bois; les grands lits de mammifères des Rocheuses; les lits de dinosaures des Black Hills et les Rocheuses, ainsi que dans le désert de Gobi; les lits de poissons des strates écossaises Dévoniennes, les gisements d'ambre de la Baltique, la carrière d’Agate Spring dans le Nebraska, et des centaines d'autres. » ... (Evolution Cruncher)

Un lit d'ossements a été découvert au sud de Tampa, en Floride. Les paléontologues affirment qu'il est un des plus riches gisements de fossiles jamais découvert aux États-Unis. Il a cédé les ossements de plus de 70 espèces d'animaux, d'oiseaux et de créatures aquatiques.

Environ 80% des ossements appartiennent à des animaux de plaines, tels que les chameaux, les chevaux, les mammouths, etc. … les ours, les loups, les grands chats et un oiseau avec une envergure de 30 pieds environ sont également représentés. Des dents de requins, des carapaces de tortues et des ossements de poissons d'eaux douces et salées sont mélangés avec les ossements de tous les animaux terrestres. Les ossements sont tous brisés et pêle-mêle, comme par une certaine catastrophe. La grande question est de savoir comment les ossements de toutes ces différentes niches écologiques, des plaines, des forêts et des océans, se sont réunis dans un même endroit. ... (Armstrong, Carol, « Florida Fossiles Puzzle the Experts »)

De nombreux cimetières de fossiles se retrouvent également dans les zones montagneuses. En Sicile, par exemple, à quatre mille pieds au -dessus du niveau de la mer, sur le mont Etna, il y a deux grottes où sont entassés des milliers d’ossements d'hippopotames dans chaque grotte. Sur l'île de Malte, il y a des lions, des tigres, des mammouths, des oiseaux, des castors, des hippopotames et des renards, tous mélangés.

« Au milieu des années 1940, le Dr Frank C. Hibben, professeur d'archéologie à l'Université du Nouveau-Mexique, a monté une expédition en Alaska pour trouver des restes humains. Les restes qu'il a trouvés n'étaient pas humains, mais, ce qu'il a trouvé était tout sauf des preuves du gradualisme ou de l’uniformitarisme.

Au lieu de cela, il a trouvé des milles de boues remplies de restes de mammouths, de mastodontes, plusieurs sortes de bisons, des chevaux, des loups, des ours et des lions. Juste au nord de Fairbanks, Hibben, et ses associés, ont regardé les bulldozers pousser la boue à moitié fondue dans des vannes pour l'extraction de l'or.

Les défenses et les ossements des animaux roulaient devant les lames, « comme de la sciure devant un avion géant ». Les carcasses ont été retrouvées dans toutes les attitudes de la mort, la plupart démembrées par une quelconque perturbation préhistorique catastrophique inexplicable. » (Hibben, 1946)

Les preuves de la violence de la nature combinées avec la puanteur des cadavres en décomposition étaient stupéfiantes. Les champs de glace contenant ces restes s’étendaient sur des centaines de milles dans toutes les directions. (Hibben, 1946) « Les arbres et les animaux, des couches de tourbe et de mousses, tordus et déformés ensemble comme si un mélangeur géant les avait mélangés, il y a environ 10,000 ans, puis, les aurait congelés en une masse solide.

L'image en Sibérie et en Europe du Nord n'est pas différente. Juste au nord de la Sibérie, des îles entières se sont formées d’ossements d'animaux du Pléistocène balayés vers le nord du continent dans les eaux glaciales de l'océan Arctique.

Il a été estimé qu'une dizaine de millions d'animaux ont été enfouis le long des rivières du nord de la Sibérie. Des milliers de défenses ont formé un commerce massif de l'ivoire pour les maîtres sculpteurs de la Chine, toutes provenant des restes de mammouths et de mastodontes congelés de Sibérie.

Le fameux mammouth de Bereskova a d’abord attiré l'attention sur les propriétés de conservation d’une congélation rapide, lorsque des renoncules ont été trouvées dans sa bouche et de la nourriture non digérée dans son estomac. Ceci n'avait pas été un événement progressif, mais, un événement extrêmement soudain ! » (Atlantisquest.com)


Des ossements dans des grottes


Un phénomène qui a été vu partout dans le monde, notamment dans des grottes situées à des altitudes très élevées, est mieux expliqué par un Déluge Global. Une profusion de plantes, d’ossements de créatures terrestres, maritimes et d'eaux douces, des carnivores et des animaux de proie tous mélangés ensembles violemment. Un déluge local ou une calamité n'explique pas la violence manifeste par les os brisés. Dans la vie, cette collection particulière de créatures n'aurait jamais partagé un emplacement ensembles. L'inclusion de fossiles d'oiseaux prouve que la catastrophe n'était pas simplement locale puisque les oiseaux auraient pu échapper. Voici un article décrivant une de ces grottes mystérieuses :

Des tas de fossiles dans une grotte. Les scientifiques intéressés par la découverte Queer à proximité de Philadelphie.

Les restes d’animaux et de végétaux mélangés dans une confusion étrange.

Les théories quant à leurs origines. (New York Times, 25 novembre 1895)

New York Times, 25 novembre 1895


Combustibles Fossiles et Faussetés Faciles


Voici l’explication officielle approuvée par la science pour les combustibles fossiles comme le pétrole et le gaz. Notez comment cela semble une explication créationniste, à l'exception de l'échelle de temps :

« Les combustibles fossiles ou les carburants combustibles sont formés par les ressources naturelles telles que la décomposition anaérobie des organismes morts et enterrés. L'âge des organismes et de leurs résultats en combustibles fossiles est typiquement des millions d'années et dépasse parfois les 650 millions années. Ces carburants contiennent un pourcentage élevé de carbone et d'hydrocarbures.

Les combustibles fossiles représentent une gamme de matières volatiles avec une faible teneur en carbone, les ratios d'hydrogène comme le méthane, le pétrole liquide, jusqu’aux matières non volatiles composées de carbone presque pur, comme le charbon anthracite. Le méthane peut être retrouvé dans les champs d’hydrocarbures, seul, associé au pétrole, ou sous la forme de clathrates de méthane. Il est généralement admis qu'ils sont formés des restes fossilisés de plantes et d’animaux morts par une exposition à la chaleur et à la pression dans la croûte terrestre pendant des centaines de millions d'années ... Les combustibles fossiles sont des ressources non-renouvelables, parce qu’ils prennent des millions d'années à se former et les réserves s'épuisent beaucoup plus vite que les nouveaux se forment. » (Wikipédia)

Les créationnistes savent quand cette grande quantité de restes d’animaux et de végétaux est devenue disponible pour ce processus, après le Déluge Global. C'était un processus catastrophique qui n'a pas pris des centaines de millions d'années. Le pétrole a été foré partout dans le monde depuis des centaines d'années. Pouvez-vous imaginer combien de restes de créatures et de plantes mortes seraient nécessaires pour faire un seul baril de pétrole ?

Il est estimé que l'Arctic National Wildlife Refuge contient jusqu'à 16 milliards de barils de pétrole. Il n’y a seulement qu’une fois dans l'histoire de cette planète où des trillions de livres de cadavres d'animaux et de plantes ont été disponibles pour produire du pétrole capturé dans des roches sédimentaires dans le monde entier.

« La plupart des scientifiques s'accordent pour dire que les hydrocarbures (pétrole et gaz naturel) sont d'origine organique. Quelques-uns, cependant, soutiennent que certains gaz naturels pourraient s'être formés au plus profond de la terre, où la fusion de la chaleur des roches pourrait les avoir générés d’une manière inorganique. Néanmoins, le poids de la preuve favorise une origine organique, avec la majorité du pétrole provenant de plantes et peut-être aussi des animaux, qui ont été enfouis, puis, fossilisés dans les roches sédimentaires. Le pétrole a été ensuite modifié chimiquement en pétrole brut et en gaz.

La chimie du pétrole fournit des indices cruciaux quant à son origine. Le pétrole est un mélange complexe de composés organiques. Un tel produit chimique dans les pétroles bruts est appelé porphyrine : les porphyrines du pétrole ... ont été identifiées dans un nombre suffisamment grand de sédiments et de pétroles bruts pour établir une large distribution des fossiles géochimiques.

Ils sont également présents dans les plantes et le sang des animaux. » ... (Réponses dans la Genèse)

L'origine biologique du pétrole et la preuve que des millions d'années ne sont pas nécessaires pour sa formation sont claires dans les tentatives réussies pour faire des combustibles fossiles à partir d'ingrédients biologiques. Par exemple, il est en effet possible de faire du pétrole à partir d'algues, bien que le coût de production puisse parfois être assez élevé en comparaison avec le coût de la production du pétrole conventionnel. L'avantage du pétrole à partir d'algues, bien sûr, est que les algues sont une ressource renouvelable, ce qui rend les biocarburants à partir d'algues très près d'être neutres en carbone et que les algues croissent, contribuant en fait d'une manière positive à l'environnement, en filtrant les toxines et générant de l’oxygène ... (Wisegeek)


Le charbon 



Selon l’American Chemical Society, la formation du charbon est liée à l'extinction massive de plus de 70% de toutes les plantes et animaux.


Selon l’American Chemical Society, la formation du charbon est liée à l'extinction massive de plus de 70% de toutes les plantes et animaux. « Les éruptions volcaniques pensées être responsables de la plus grande extinction de masse de la terre, qui a tué plus de 70% des plantes et des animaux il y a 250 millions d'années, sont toujours vivantes aujourd'hui. C'est la conclusion d'une nouvelle étude démontrant, pour la première fois, que la haute teneur en silice du charbon dans une région de la Chine peut être en interaction avec des substances volatiles dans le charbon causant des taux anormalement élevés de cancer du poumon. L'étude paraît dans Environmental Science & Technology d’ACS.

Un filon de charbon formé il y a 250 millions d'années, l'événement d'extinction le pire de toute l’histoire, semble être responsable des taux de mortalités par cancer du poumon anormalement élevés chez les femmes dans le comté rural de la Chine, Xuan Wei, dans la province du Yunnan.
Il est connu depuis longtemps que les taux de mortalités par cancers du poumon dans la région ont été les pires dans le monde parmi les femmes non-fumeuses et une anomalie dans le charbon aurait été soupçonnée. La mortalité par cancer du poumon dans la région est jusqu'à 20 fois la moyenne chinoise. Mais, c'est seulement ces dernières années que les scientifiques se sont concentrés sur la silice très fine sous forme de quartz comme le minéral qui pourrait brûler les tissus d’une manière aussi mortelle. »

Le charbon est lui-même une roche sédimentaire. Le charbon est semblable au pétrole en ce qu'il est originaire d'organismes vivants. Dans le cas du charbon, cependant, on pense que ces organismes vivants étaient des plantes. Cependant, comme le démontre la découverte d’Ed Conrad dans le charbon de la Pennsylvanie (y compris un crâne humain), les humains et les animaux aussi ont joué leurs rôles dans la formation du charbon. Il a été estimé qu'il y avait plus de 847 milliards de tonnes de réserves prouvées de charbon dans le monde entier. Cela signifie qu'il y a suffisamment de charbon pour nous alimenter pendant les 130 prochaines années au rythme actuel de production ... (La production mondiale de charbon)

La science prétend que le matériel utilisé pour la formation de ce combustible fossile venait de marécages; c’est une explication facile qui leur permet de bien dormir la nuit, mais, la quantité et la répartition des ressources de charbon dans le monde témoigne de la vérité que la matière animale et végétale qui a formé le charbon était généralisée et massive sur toute la planète.

Les humains et les animaux sont à base de carbone et les combustibles fossiles ont des pourcentages élevés de carbone. Certains spéculent que les diamants, la forme la plus dure de carbone, peuvent avoir des origines biologiques également.


Les phosphates et les fausses dates


Après le calcium, le phosphore est le minéral le plus abondant dans le corps. Ces deux nutriments importants travaillent en étroite collaboration pour construire des os et des dents solides. Environ 85% du phosphore dans le corps se trouve dans les os et les dents, mais, il est également présent dans toutes les cellules et tissus de l'organisme.

Photo : Nauru est une île de roches de phosphate, ses dépôts sont à proximité de la surface, ce qui permet des opérations minières simples. Cette île était un grand exportateur de phosphate à partir de 1907 et il a été décimé par les opérations minières. Le phosphate est de source organique; on le retrouve dans les os et les dents de créatures mortes.

Le phosphore est un engrais agricole important, un élément essentiel dans le métabolisme et le transfert de l'énergie biologique, une composante des allumettes, un ingrédient dans des applications pyrotechniques et d'un intérêt scientifique considérable.

L'origine du phosphore dans le monde est principalement organique. Il provient principalement des os, des dents et des cellules de créatures mortes. Le carnage après le Grand Déluge aurait fourni la plus grande source de phosphore que l'on puisse imaginer, mais, la science date sa formation à des centaines de millions d'années ainsi que celle des roches sédimentaires associées.

Le phosphate est produit dans quelques 40 pays, mais 12 pays représentent 92% de la production mondiale. Environ de 144 à 150 millions de tonnes de phosphate ont été produites annuellement entre 1995 et 1997. Les gisements magmatiques de la Russie, du Brésil et de la République d'Afrique du Sud ont représenté environ 17 millions de tonnes de production en 1997. Le reste de la production (environ 133 millions de tonnes, soit 89%) provenait de dépôts sédimentaires ... (Better Crops : World Production of Phosphates)


L'explication officielle des phosphates de la Floride


« Les gisements de phosphates de la Floride sont faits principalement d’animaux des océans. Ils ont commencé à se former il y a des millions d'années. À cette époque, la majeure partie de la Floride était sous l'eau. Il y a environ de 5 à 10 millions d’années, les changements biologiques et chimiques ont changé le phosphate océanique en phosphate comme nous l’utilisons aujourd'hui. Ce dépôt de phosphate est énorme. Il s'étend à travers toute la Floride. Il s'étend aussi tout le long de la côte est Atlantique jusqu’à la baie de Chesapeake.

Les gens ne savent pas vraiment comment tout ce phosphate s’est formé, mais ils ont une théorie. De nombreux scientifiques pensent que c'est ainsi que cela s'est passé. Pendant la période géologique appelée Miocène, l'eau de la mer a commencé à entrer dans les terrains plus élevés. ... Il y avait beaucoup de vie dans l'océan, ainsi, l'océan était riche en nutriments et en phosphate. Cette eau était maintenant au niveau de jonction. Puis, l'eau a commencé à précipiter et les sédiments pleins de phosphate ont été laissés. Le calcaire de la Floride était maintenant plein de dents, d’ossements et de déchets d'animaux océaniques. Dans le Miocène, la terre a commencé à sortir.

Plusieurs années passèrent. Au cours du Pléistocène, le niveau des océans a chuté. Les terres de la Floride étaient hors de l'océan maintenant. Lorsque les terres de la Floride étaient hors de l'eau, des millions d'ossements fossilisés ont été retrouvés dans des fosses dans lesquelles nous forons le phosphate aujourd'hui. Les ossements des animaux préhistoriques du Pléistocène peuvent être trouvés dans les couches supérieures du phosphate. En-dessous, nous pouvons trouver les fossiles d'animaux océaniques à partir de la période du Miocène. Certains ossements d'animaux que nous pouvons trouver sont : les dugongs, les mastodontes, les tigres à dents de sabre, les baleines, les chameaux et les chevaux à trois doigts. Mais, pas de dinosaures ! Les terres de la Floride sont sorties de l'océan il y a environ 25 millions d’années; les dinosaures avaient disparu il y a 65 millions années. » (ThinkQuest)
 

Photo : Livre du géologue F.S. Holmes, 1870. Holmes a dit qu'il a trouvé des os de dinosaures ainsi que des outils et des ossements humains, y compris un os humain « géant » de la cuisse. Ce livre était l'une des sources pour le livre de Watson.

Des hommes, des dinosaures et des mammifères ensembles : Les roches et les ossements de phosphate de la Caroline du Sud : Une analyse de leur apparition, de leur origine, de leur importance et de leur instruction pour la controverse création/évolution par John Allen Watson, 2001.

Voici un ancien article décrivant les lits de phosphate de la Floride qui servira à mettre fin à cette section; Une vaste étendue d’ossements; où les éléphants, les tigres et les mastodontes sont enterrés; leurs squelettes sont maintenant appelés les phosphates de la Floride ... (New York Times, le 26 mars 1892)



« [...] Près de la moitié de la Floride est balisée comme un lit de phosphate. Les terres à phosphate commencent dans la partie nord des comtés. Tallahassee, la capitale, est au centre d'un grand dépôt. D'une manière générale, les dépôts commencent à l'embouchure de la rivière Apalachicola et forment un cercle vers le nord et l'est, sous Tallahassee, Monticello et Live Oak, puis se dirigent vers le sud, tout le long de la côté ouest de l'état, à travers Ocaia et Barstow, tout le long vers Punta Rassa. ... Le phosphate d’ossements de chaux n’est rien d’autre que les ossements décomposés, ou parfois le guano des animaux et des oiseaux morts depuis longtemps, solidifiés en roche tendre ...

D’où provenait donc une quantité aussi importante d’ossements ? Il semble qu’à un moment préhistorique, toutes les bêtes des champs, tous les oiseaux du ciel et tous les léviathans de l'abîme se sont rassemblés dans un but inconnu dans l'état de la Floride, et ont été rattrapés par un grand malheur et ont laissé leurs ossements à cet endroit. Certains des ossements sont encore en gros morceaux, d'autres sont totalement intacts et si bien conservés que leurs espèces peuvent être distinguées sans difficulté ... Les ossements et les dents d'éléphants ... Les ossements de mammouths qui doivent avoir été transportés vers la Floride dans un glacier ... Les lamantins, les vaches marines ... Des immenses dents de requins dont certaines pèsent plus d'une livre, ... Les marsouins, les glyptodontes, les dents des chevaux, de tigres et de crocodiles …

Certains de ces dépôts ont une épaisseur de 25 à 30 pieds et, dans certains autres, le fond n'a pas encore été trouvé, pas tous des ossements purs, mais, des ossements et du sable. Il y a des gisements similaires dans de nombreuses parties du monde. » ... (A Wilderness of Bones)

Ce sont des gens comme vous qui ont fait que la mer est salée


Les sels de la mer et de l'eau de mer sont tout simplement des solides dissous et des minéraux de « tout » en faible solution. L'eau de mer est une combinaison complexe de sels dissous et de matières biologiques mortes. La science ne comprend pas complètement les processus qui ont conduit aux mers et aux océans salés, mais la science croit tout naturellement qu'il a fallu des millions d'années. Si vous êtes chrétiens, vous ne croyez probablement pas que la terre existe depuis des millions d'années, mais la science a besoin de tels chiffres pour tenter de donner du temps afin que leurs théories fonctionnent.

Bien sûr, si le monde était vraiment aussi vieux que la science le dit, les océans seraient maintenant des milliers ou des millions de fois plus salés qu’ils le sont aujourd'hui. Les eaux des mers et des océans sont environ 220 fois plus salées que l'eau douce. Les scientifiques veulent savoir; quelle est l'origine de la mer et de ses « sels » ? Et comment peut-on expliquer la remarquable uniformité de la composition chimique de l'eau de mer ?

« Si tout le sel de la mer pouvait être extrait et réparti uniformément sur toute la terre, il est estimé qu'il formerait une couche de plus de 500 pieds d'épaisseur, comparable en hauteur à un immeuble de 40 étages. » ... (Pourquoi l'océan est salé ? Par Herbert Swenson)

Je crois que la réponse à la question que les non-croyants posent sur les poissons d'eaux salées pendant le Déluge est qu’il n'y avait pas de poisson d'eaux salées avant le Déluge et certaines espèces d'eaux douces ont été en mesure de s'adapter à l'eau salée.

D'où pouvait provenir une telle incroyable quantité de matière ? Probablement de nombreuses sources, dont les détritus de gens comme vous, des cadavres d'animaux et des plantes et de la végétation en décomposition sur la terre après le Déluge.


L'horloge des coraux



Les coraux microscopiques et les coquillages fournissent la colle, sous la forme de silicate, agissant comme agent de liaison pour les roches sédimentaires dans le monde entier. Puisque les coraux sont des animaux marins, leur distribution sur la planète entière est mieux expliquée par un Déluge Global s'étendant jusqu'à de hautes altitudes.

Le Dr T. Wayland Vaughn de l'US Geological Survey a fait quelques découvertes intéressantes au sujet des coraux qui vivent en vastes colonies. Il les a testé à l'aide de différentes expériences et a déterminé qu'ils étaient des mangeurs de viande exclusivement. Le corail vivant est une colonie ramifiée d'individus reliés entre eux avec des corps mous enfermés dans des coquilles. C'est les coquilles calcaires de silicate qui se relient lorsque les animaux meurent et s'accumulent ensembles pour créer des récifs.

Au rythme de leur croissance qu’il a observé dans les récifs des Antilles, il faudrait de 6,531 à 7,620 ans pour la formation d'un récif de 160 pieds d'épaisseur dans une des espèces qu'il a examinés. Une autre espèce qu’il a trouvée pouvait construire ce même récif en 1,800 ans et une autre encore en près de 1,000 ans. Les coraux ont soi-disant évolué dans l'Ordovicien, il y a entre 488 et 443 millions d'années.

En prenant les données et les extrapolations du Dr Vaughn de 1923, nous constatons que les coraux sont très jeunes sur la terre. Si les espèces les plus lentes dans la construction des récifs coralliens, qu’il a étudiées, prenaient 7,620 ans pour construire un récif d’une épaisseur de 150 pieds, alors, elles pourraient construire un récif d’environ 20,000 pieds de hauteur pendant 1 million années, 60,000 pieds de hauteur pendant 3 millions d'années, 200,000 pieds de hauteur pendant seulement 10 millions d’années. Le corail nous dit que la terre est âgée de moins de 10,000 ans.

Conclusion :


La preuve de la mort et de la destruction causée par le Déluge Global est tout autour de nous. Certains de ces processus continuent à ce jour permettant ainsi à la science de proposer les hypothèses de ce qui peut se passer sur une petite échelle pour les anomalies de la planète que nous avons ici abordées.

Photo : Après le Déluge par Francis Danby 1837.

Il y a eu des déluges locaux dans le monde. Les coraux continuent à croître à ce jour. Peut-être que dans certains endroits, les organismes morts de la végétation et des animaux se transforment toujours en charbon ou en pétrole. Dans une autre rare occasion, quelque part sur le globe, peut-être qu’un animal meurt, et est enterré rapidement, et est sur le point d'être fossilisé. Le point est qu’il n'y a pas d'autre explication possible qu'un Déluge dans le monde entier pour expliquer de manière satisfaisante la source de tant d'ossements qui peuvent former des îles entières d’ossements de phosphate; des côtes entières de craie à base organique, de grès ou de calcaire, des montagnes faites de créatures marines microscopiques; les immenses cimetières de fossiles dans le monde entier; les champs pétroliers et les énormes gisements de charbon et même la salinité de l'océan. La plupart des terres sèches de la terre sont de roches sédimentaires qui, par définition, sont déposées par les eaux.

Parce que toute chose possédant le souffle de vie a péri, à l'exception de Noé et de ceux qui étaient avec lui dans l'arche, cette planète est devenue un cimetière contenant les ossements de ce monde antédiluvien. Leurs tombes sont de grès, de quartz, de calcaire et de craie.

Épilogue


« Pour ce qui est du jour et de l’heure, personne ne le sait, ni les anges des cieux, ni Le Fils, mais Le Père seul. Ce qui arriva du temps de Noé arrivera de même à l’avènement du Fils de l’Homme. Car, dans les jours qui précédèrent le déluge, les hommes mangeaient et buvaient, se mariaient et mariaient leurs enfants, jusqu’au jour où Noé entra dans l’arche; et ils ne se doutèrent de rien, jusqu’à ce que le déluge vint et les emportât tous : Il en sera de même à l’avènement du Fils de l’homme. » Matthieu 24:36-39

« L’insensé dit en son cœur; Il n’y a point de Dieu ! » Psaumes 14:1


Traduction : Sentinelle


samedi 21 décembre 2013

Quelle est la véritable origine de Noël ?

 

Quelle est la véritable origine de Noël ?

 
D’où Noël tient-il ses origines ? Quelles sont les raisons de l’existence des coutumes qui lui sont associées. Pourquoi la fête s’observe-t-elle le 25 décembre ? L’Église Primitive du Nouveau Testament observait-elle cette fête ?
 

Origine païenne

 
Les saturnales
Voici un extrait d’un important journal américain (The Buffalo News, 22 novembre 1984) : « La référence la plus ancienne à la célébration de Noël un 25 décembre, est datée du second siècle après la naissance de JÉSUS-CHRIST. On croit que les premières célébrations de Noël se tinrent en réaction aux saturnales romaines, un festival des moissons à l’occasion du solstice d’hiver - le retour du Soleil - et pour honorer Saturne, le dieu des semailles. Les saturnales étaient une période plutôt chahuteuse à laquelle s’opposaient fermement les chefs austères de la secte chrétienne encore minoritaire de l’époque. La fête de Noël, dit un érudit, a pris de l’ampleur parce qu’elle servit à remplacer l’adoration du soleil (sun) par l’adoration du Fils (Son). En 529 ap. J-C, après que le christianisme fut devenu la religion d’état, l’empereur Justinien fit de Noël une fête officielle. La célébration de celle-ci atteint son summum - certains diront son point le plus bas - pendant la période médiévale lorsqu’elle devint une période de consommation incontrôlée et de festivités encore inégalées. »
 
Dans L’Encyclopédie Americana, édition 1956, on trouve : « Noël … ne fut pas observé pendant les premiers siècles puisque l’usage était, en général, de célébrer la mort de personnes importantes plutôt que leur naissance … une fête fut établie pour cet événement (la naissance de JÉSUS-CHRIST) au quatrième siècle. Au cinquième siècle l’Église de l’Ouest ordonna que la fête soit célébrée perpétuellement le jour des rites mithriaques de la naissance du Soleil ainsi qu’à la fin des saturnales, puisqu’il n’y avait aucune certitude quant à la date exacte de la naissance de JÉSUS-CHRIST. »
 

YESHOUA (JÉSUS-CHRIST) est-Il honoré par la fête de Noël ?

 
YESHOUA a dit : « C’est en vain qu’ils M’honorent, en enseignant des préceptes qui sont des commandements d’hommes. » Matthieu 15:9. Noël n’a pas été ordonné par YAHVEH. C’est une tradition d’hommes. Et YESHOUA poursuit : « Vous anéantissez fort bien le commandement de DIEU, pour garder votre tradition. » Marc 7:9.
 

YESHOUA (JÉSUS-CHRIST) est-Il né un 25 décembre ?

 
YESHOUA est né en automne. Voici ce qu’on peut lire dans Adam Clarke Commentary, volume 5, page 370, édition New York : « Il était habituel pour les Juifs d’envoyer leurs brebis au désert aux alentours de la Pâque (tôt le printemps), et de les ramener au bercail au début des premières pluies. »
 
(Ces premières pluies commencent entre le début et la mi- automne.) « Pendant le temps de leur sortie les bergers les surveillaient nuit et jour. Comme … le début de la pluie était tôt au mois de marchesvan, ce qui correspond en partie aux mois d’octobre et de novembre (commençant parfois en octobre), nous constatons que les brebis demeuraient à l’extérieur pendant tout l’été.
 
Comme ces bergers n’avaient pas encore ramené leurs brebis au bercail, on peut supposer que le mois d’octobre n’avait pas encore commencé et que, conséquemment, notre SEIGNEUR n’est pas né un 25 décembre, parce que les troupeaux étaient encore dans les champs. Il n’aurait pas pu naître plus tard qu’en septembre, les troupeaux étant toujours dans les champs, la nuit. En nous basant sur ces faits seulement, l’idée d’une nativité en décembre devrait être abandonnée. Le pacage des bêtes la nuit dans les champs est un fait chronologique … Vous pouvez aussi lire les citations des Talmudistes par Lightfooth. »
 
 Luc 2:8 nous explique que lorsque YESHOUA (JÉSUS-CHRIST) est né, « Il y avait, dans cette même contrée, des bergers qui passaient dans les champs les veilles de la nuit pour garder leurs troupeaux. ». Remarquez qu’ils demeuraient dans les champs. Ceci ne s’est jamais produit au mois de décembre. Esdras 10:9-13 et le Cantique des Cantiques 2:11 montrent que l’hiver était la saison des pluies et que les bergers ne pouvaient demeurer dans les champs la nuit.
 
Mithra
Autre citation sous la rubrique « Noël ». « Dans le monde romain, les saturnales (17 décembre) étaient une période de réjouissances et d’échanges de cadeaux. Le 25 décembre était également considéré comme le jour de la naissance du dieu iranien des mystères Mithra, le Soleil de Justice. Le Jour de l’An romain (1er janvier), les maisons étaient décorées de verdure et de lumières, et des cadeaux étaient remis aux enfants et aux pauvres. À ces célébrations étaient ajoutés les rites germaniques et celtiques de la bûche (de Noël) provenant du temps de l’entrée en Gaule, en Bretagne et en Europe centrale des tribus teutonnes. La nourriture, la fraternisation, la bûche de Noël et autres gâteaux de la période, la verdure et les sapins, les cadeaux et les souhaits soulignaient tous différents aspects de cette période de réjouissances. Les feux et les lumières, les symboles de chaleur et de longue vie, ont toujours été associés aux festivals d’hiver […] » (Encyclopédie Britannique, 15ème édition, Vol. II, p. 903).
 
Le 25 décembre n’a pas été choisi parce que c’était la date de la naissance de YESHOUA ou même parce qu’elle s’en rapprochait, elle fut choisie parce qu’elle coïncidait avec le festival idolâtre et païen des saturnales !
 

Qui était Saturne ?

 
Citation provenant d’un grand journal américain, The Democrat and the Chronicle, Rochester, New York, décembre 1984 : « Le festival romain des saturnales, 17 au 24 décembre, encourageait les citoyens à décorer leurs maisons avec de la verdure et des lumières et à faire des cadeaux aux enfants et aux pauvres. Le festival du 25 décembre, natalis solis invicti ou la naissance du soleil invincible, avait été décrété par l’empereur Aurélien en 274 ap. J-C en tant que célébration du solstice d’hiver et plus tard … fut christianisé en tant que date à laquelle était né le Fils de la Lumière. »
 
Le Dr William Gutsch, président du Musée américain d’histoire naturelle — planétarium Hayden, a confirmé l’origine de Noël par la citation suivante, le 18 décembre 1989, dans le journal de Westchester, The Reporter Dispatch :
 
« Les premiers Romains ne célébraient pas Noël mais plutôt une fête païenne appelée saturnales. C’était une fête annuelle qui se tenait au début de l’hiver, ou du solstice d’hiver. C’était la période pendant laquelle le soleil avait emprunté le chemin le plus bas au-dessus de l’horizon et où les jours commençaient à rallonger annonçant par cela une autre saison de croissance.
 
Si plusieurs des ornements des saturnales ressemblent, d’une façon ou d’une autre, à ceux que nous avons aujourd’hui, nous savons maintenant où nous avons emprunté … nos traditions des fêtes […] ».
 
Saturne
Les saturnales, bien entendu, célébraient Saturne, le dieu du feu. Saturne était le dieu des semailles parce que la chaleur du soleil était nécessaire pour permettre l’ensemencement et la croissance des cultures. Il était aussi adoré lors de ce festival qui se tenait au plus creux de l’hiver, afin qu’il revienne (il était le « soleil ») réchauffer la terre pour que les semailles du printemps puissent avoir lieu. La planète Saturne a hérité ce nom plus tard car, parmi toutes les planètes, ses anneaux et sa couleur rouge brillant représentait le mieux le dieu du feu !
 
Virtuellement chaque civilisation possède son dieu du feu ou dieu soleil. Les Égyptiens (et parfois les Romains) l’appellent Vulcain. Les Grecs l’ont appelé Chronos, tout comme les Phéniciens mais ils l’appelaient aussi Saturne. Les Babyloniens l’appelaient Tammuz (en tant que Nimrod ressuscité en la personne de son fils), Moloch ou Baal (comme l’appelaient aussi les druides). Tous ces titres étaient en fait les différents noms de Nimrod. Ce dernier est considéré le père de tous les dieux babyloniens.
 

Les sacrifices d’enfants

 
Veuillez noter la pratique horrible qui est associée à l’adoration du dieu du feu (Nimrod, Saturne, Chronos, Moloch et Baal) dans les références suivantes tirées du livre Les deux Babylone d’Alexander Hislop, p. 231.
 
Moloch ou Baal
« Maintenant, ceci est en concordance exacte avec le caractère du dirigeant suprême de ce système d’adoration du feu. Nimrod, en tant que représentation du feu dévorant, auquel les victimes humaines, tout particulièrement des enfants, étaient offertes en sacrifice, était considéré comme le grand dévoreur … il était, bien entendu, le vrai père de tous les dieux babyloniens; et, qui par la suite a toujours été universellement considéré en tant que tel. En tant que père des dieux, il fut, comme nous l’avons vu, appelé Chronos. Tout le monde connaît l’histoire classique de celui qui simplement « dévorait ses fils aussitôt qu’ils naissaient ». (Lempriere Classical Dictionnary, Saturn) … Cette légende possède encore un sens plus profond; toutefois, appliqué à Nimrod, dit « le Cornu », cela fait simplement allusion au fait qu’en tant que représentation de Moloch ou Baal, les enfants étaient l’offrande la plus acceptable sur son autel. Nous possédons suffisamment de tristes preuves à ce sujet à partir des archives de l’Antiquité. « Les Phéniciens » disaient Eusèbe, sacrifiaient chaque année leurs nouveau-nés bien-aimés à Chronos ou Saturne. »
 
Mais pourquoi les sacrifices humains ont-ils une telle importance dans l’adoration de ce terrible dieu ? Quel bien les êtres humains pouvaient-ils espérer dans le fait de sacrifier leurs propres enfants ? Continuons : « […] celui qui s’approchait du feu recevait une lumière de la part de la divinité » et « par ce feu divin toutes les taches dues aux générations précédentes pouvaient être effacées. » C’est la raison pour laquelle ils [ont fait passer par le feu] à Moloch leurs fils et leurs filles. Jé 32:35
 
Aussi incroyable que cela puisse paraître, des êtres humains séduits croyaient réellement qu’ils plaisaient à leur « dieu » en sacrifiant leurs propres petits enfants innocents. Ils croyaient que le feu les purifiait du péché originel. La doctrine païenne énonçant la nécessité de passer du temps au purgatoire afin de purifier l’âme de tout péché tire son origine de cette croyance !
 

Qui était Nimrod ?

 
Nous devons examiner de plus près qui était ce personnage biblique. Nous avons déjà pu constater qu’il était un des faux dieux originaux de l’histoire.
 
Mais que pouvons-nous apprendre de plus ?
 
 Genèse 10:9 dit de Nimrod : « Il fut un vaillant chasseur devant L’ÉTERNEL ». En fait, il a tenté de remplacer DIEU.
 
Nimrod
Le réputé historien juif, Flavius Josèphe a écrit dans « les Antiquités judaïques » des preuves importantes sur le rôle de Nimrod après le Déluge universel. Voyez : « […] il [Nimrod] aspirait à la tyrannie … il leur offrit de les protéger contre Lui [DIEU] s’Il menaçait la terre d’un nouveau Déluge, et de bâtir à cet effet une tour si haute que non seulement les eaux ne pourraient s’élever au-dessus, […] Ce peuple insensé se laissa aller à cette folle persuasion qu’il lui serait honteux de céder à DIEU » (Livre I, Chapitre IV, sec 2,3).
 
 Ézéchiel 8:13-14 parle d’une vision au sujet de femmes d’Israël « qui pleuraient Thammuz ». Ce Thammuz (dieu du feu) aurait représenté Nimrod et l’étymologie du mot est absolument fascinante. Tam signifie « rendre parfait » et muz « feu ».
 

Sacrifiés à Moloch

 
Baal-Moloch
Voyons comment le peuple de DIEU, Israël, adorait Baal-Moloch une fois qu’il avait abandonné le vrai DIEU : « Ils ont bâti des hauts lieux à Baal dans la vallée de Ben-Hinnom, pour faire passer (par le feu) à Moloch leurs fils et leurs filles : Ce que Je ne leur avais point ordonné; et il ne M’était point venu à la pensée qu’ils commettraient de telles horreurs … », Jé 32:35
 
Veuillez noter que DIEU Lui-même dit que de telles horreurs ne Lui étaient jamais venues à la pensée. « Ils ont bâti des hauts lieux à Baal, pour brûler leurs enfants au feu en holocaustes à Baal : Ce que Je n’avais ni ordonné ni prescrit, ce qui ne M’était point venu à la pensée. » C’est pourquoi voici, les jours viennent, dit L’ÉTERNEL, où ce lieu ne sera plus appelé Topheth et vallée de Ben-Hinnom, mais où on l’appellera vallée du carnage. » Jé 19:5-6 Le verset 6 lie la vallée de Tophet et de Hinnom à ce genre de sacrifices. Jérémie 7:31 lie aussi la vallée de Tophet ou Hinnom aux sacrifices d’enfants. La signification de Tophet est « tambour – tambourin ». On faisait résonner les tambours afin d’étouffer les cris des victimes qui brûlaient dans les flammes.
 
Lorsque le roi Josias hérita du trône en tant que roi de Juda, il détruisit tous les autels de la vallée de Tophet ou Hinnom, la même vallée que YESHOUA compara au feu de la géhenne dans Mc 9:43-49.

Le roi Josias détruit les autels dédiés à Baal
 

Les druides et les sacrifices humains



Druide
Ce qui suit est tiré de l’Encyclopédie Britannique. Cette citation, sous la rubrique « Druides », explique clairement qui ils étaient : « Druides, la classe instruite des anciens Celtes, dont le nom signifie Connaître (ou Trouver le chêne). On dit qu’ils fréquentaient les forêts de chênes et agissaient en tant que prêtres, enseignants et juges. Les archives les plus anciennes au sujet des druides proviennent du troisième siècle av. J-C … Les druides étaient en charge des sacrifices publics et privés et plusieurs jeunes hommes allaient vers eux pour être instruits. Ils jugeaient toutes les querelles privées et publiques et prononçaient les sentences … (ils) offraient des victimes humaines pour ceux qui étaient gravement malades ou en danger de mort dans les batailles. D’énormes paniers d’osier étaient remplis d’hommes vivants pour être ensuite brûlés. Bien que les druides choisissaient préférablement des criminels, ils sacrifiaient aussi des victimes innocentes, si nécessaire.
 

Le rôle du cannibalisme

 
Une autre vérité à propos de l’origine de Noël a rapport au mot moderne cannibale. Cette pratique a ses racines dans l’une des fonctions principales de tous les prêtres de Baal. Le mot hébreu pour « prêtre » est Cahn.
 
Voyez maintenant la citation suivante tirée de l’ouvrage « Les Deux Babylone » d’Alexander Hislop, page 232. « C’était un des principes de la loi mosaïque, un principe qui découlait sans aucun doute de la foi des patriarches, que le prêtre devait partager tout ce qui était offert en tant que sacrifice d’expiation. Nombres 18:9-10 Donc, les prêtres de Nimrod (Baal) avaient aussi l’obligation de manger les victimes des sacrifices humains, et c’est ainsi qu’est né le mot « Cahna-Bal », prêtre de Baal, dans notre propre langue pour désigner ceux qui mangent de la chair humaine. »
 

Le Père Noël  


Selon « l’Encyclopedia of World History » de Langer (article Santa), le nom de ce personnage était un surnom commun de Nimrod en Asie mineure.
 
Aujourd’hui le nom de Santa Claus vient de « Saint Nicolas ». En 1809, Washington Irving fut responsable d’avoir transformé le sévère et vieil évêque original en un nouveau et « joyeux St-Nick » dans son Knickerbocker History of New York. L’expression anglaise « Old Nick », que l’on retrouve d’ailleurs dans le dictionnaire, est depuis longtemps reconnue comme un surnom du diable.
 
Dans Apocalypse 2:6 et 15, la Bible traite du sujet de la « doctrine des Nicolaïtes » à propos de laquelle YESHOUA (JÉSUS-CHRIST) dit qu’Il la hait. Le terme Nicolaïtes signifie « disciple de Nicolas ». Nikos signifie « conquérant, destructeur ». Laos signifie « peuple ». Les Nicolaïtes sont donc ceux qui suivent le conquérant ou destructeur Nimrod. Si jamais vous aviez cru qu’observer Noël est une coutume chrétienne sans conséquence, alors permettez à ces vérités de s’imprégner dans votre esprit.
 

L’origine de l’arbre de Noël

 
L’arbre de Noël moderne a eu son origine en Allemagne. Mais les Allemands l’ont eu des Romains qui, eux, l’ont eu des Babyloniens et des Égyptiens.
 
Ce qui suit démontre ce que les Babyloniens croyaient à propos de l’origine de l’arbre de Noël : « Une vieille fable babylonienne parle d’un arbre « toujours vert » qui était sorti de la souche d’un arbre mort. La souche était le symbole de Nimrod, mort, le nouvel arbre symbolisait Nimrod revenu à la vie en la personne de Thammuz ! Chez les druides, le chêne était sacré, chez les Égyptiens c’était le palmier, et chez les Romains c’était le sapin que l’on décorait avec des fruits rouges pendant les saturnales ! (Walsh, Curiosities of Popular Customs, p. 242).
 
Jérémie 10:2-5 : « Ainsi parle L’ÉTERNEL : N’imitez pas la voie des nations … Car les COUTUMES des peuples ne sont que VANITÉ. On coupe le bois [l’arbre] dans la forêt; la main de l’ouvrier le travaille avec la hache ; on l’embellit avec de l’argent et de l’or, on le fixe avec des clous et des marteaux, pour qu’il ne branle pas. Ces dieux sont comme une colonne massive, et ils ne parlent point; on les porte, parce qu’ils ne peuvent marcher. Ne les craignez pas, car ils ne sauraient faire aucun mal, et ils sont incapables de faire du bien. »
 

Le houx, le gui, la bûche …

 
Houx
L’Encyclopedia Americana dit : « Le houx, le gui, la bûche de Noël … sont des vestiges de l’ère préchrétienne. » Autrement dit, du paganisme !
 
L’Encyclopédie Britannique, sous la rubrique « Celastrales », révèle l’origine des couronnes : « Les païens d’Europe apportaient dans leurs demeures des gerbes, offrant ainsi aux êtres féériques des bois un refuge pendant la dure période hivernale. Pendant les saturnales, la fête hivernale romaine, des branches de houx étaient échangées en gage d’amitié. »
 
Il existe des douzaines de types de houx. Presque tous se présentent sous une variété mâle ou femelle comme la « Blue Prince et Blue Princess », ou la « Blue Boy et la Blue Girl » ou la « China Boy et China Girl ». Les plantes de houx femelles ne peuvent porter de fruits à moins qu’un plant mâle à proximité les ait pollenisées. Il est aisé de voir pourquoi la couronne de houx a été adoptée dans les rituels païens en tant que signe d’amitié et de FERTILITÉ !
 
Gui
Noël ne serait pas complet pour certains à moins d’échanger « un baiser sous le gui ». Cette coutume païenne allait de soi lors d’une nuit de festivités tenue dans un esprit d’ivrognerie. Tout comme aujourd’hui, à Noël, les « baisers » étaient échangés au tout début des célébrations des saturnales. Le gui était supposé posséder des pouvoirs de guérison spéciaux pour ceux qui « s’amusaient » dessous.
 
L’Encyclopédie Britannique, sous la rubrique « Santalales » dit : Le gui européen est supposé avoir eu une signification rituelle spéciale lors des cérémonies druidiques et possède toujours, dans le folklore d’aujourd’hui, un statut particulier, en tant que gui de Noël, qui nous vient du temps des Anglo-Saxons ». Le gui est un parasite qui vit sur le chêne. (Rappelez-vous que les druides adoraient les bocages de chênes). Les anciens Celtes (associés aux druides) avaient pour habitude de donner du gui en tant que remède aux animaux stériles afin de les rendre fertiles. Sa signification en langue celte est toujours : « la plante qui guérit tout ».
 
Bûche de Noël
Tout comme le gui, le houx et ses fruits étaient considérés sacrés pour le dieu soleil. La « bûche du soleil » originelle (sun log) en est venue à être appelée la bûche de Noël (yule log) simplement parce que le mot « yule » (bûche) signifie « roue », symbole païen qui depuis longtemps représente le soleil.
 

Mélanger l’adoration du vrai DIEU et les pratiques païennes

 
Le mot moderne pour expliquer le mélange de pratiques païennes et l’adoration du vrai DIEU est syncrétisme. Quiconque faisait une telle chose dans l’ancien Israël était retranché du peuple ! Lévitique 18:21, 29 
 
2 Rois 17:33 nous donne un aperçu de la façon dont la nation d’Israël pensait et croyait, dans son esprit, adorer DIEU : « Ainsi ils craignaient L’Éternel, et ils servaient leurs dieux d’après la coutume des nations d’où on les avait transportés. »
 
Avez-vous bien saisi ceci ? Oui, ils craignaient DIEU pendant qu’ils servaient d’autres dieux. Le verset 34 nous dit qu’en réalité « ils ne craignent POINT L’ÉTERNEL » selon la voie qu’Il a prescrite. Voilà la façon dont YAHVEH voit les gens se comporter aujourd’hui, malgré tout ce qu’ils peuvent penser de leurs actions en copiant d’anciennes pratiques païennes !
 
Le verset 30 dit que tout cela avait été appris au contact des « gens de Babylone » dont le dieu principal était Nimrod, - Baal ou Moloch - qui nous le savons maintenant, était la même personne.
 
Constatez jusqu’à quel point l’avertissement de DIEU est spécifique dans Deutéronome 12:29-31, et la raison pour laquelle Il les avertissait ! « Lorsque L’ÉTERNEL, ton DIEU, aura exterminé les nations que tu vas chasser devant toi … et que tu te seras établi dans leur pays, garde-toi de te laisser prendre au piège en les imitant, après qu’elles auront été détruites devant toi. Garde-toi de t’informer de leurs dieux et de dire : Comment ces nations servaient-elles leurs dieux ? Moi aussi, je veux faire de même. Tu n’agiras pas ainsi à l’égard de L’ÉTERNEL, ton DIEU ; car elles servaient leurs dieux en faisant TOUTES LES ABOMINATIONS qui sont odieuses à L’ÉTERNEL, et même elles brûlaient au feu leurs fils et leurs filles en l’honneur de leurs dieux. »
 
Plusieurs autres versets, semblables à Deutéronome 12, devraient être étudiés. Voyez Exode 34:10-17; 23:23-33; Lévitique 20:22-26; Deutéronome 20:13-18, etc.
 
Deutéronome 12:32 dit clairement que YAHVEH ne veut pas que nous mélangions Ses voies avec de fausses voies. « Vous observerez et vous mettrez en pratique toutes les choses que Je vous ordonne; vous n’y ajouterez rien, et vous n’en retrancherez rien. »
 
Voilà les PAROLES CLAIRES que DIEU adresse à tous ceux qui disent qu’ils peuvent mélanger les coutumes horribles du paganisme tout en conservant « l’emphase sur JÉSUS-CHRIST. »
 

Les pratiques païennes dans les coutumes modernes

 
Deutéronome 12:2-4 précise un contexte important. YAHVEH y dit clairement : « Vous détruirez tous les lieux où les nations que vous allez chasser servent leurs dieux, sur les hautes montagnes, sur les collines, et sous tout arbre vert … vous brûlerez au feu leurs idoles … Vous n’agirez pas ainsi à l’égard de L’ÉTERNEL, votre DIEU. »
 
Veuillez prendre note des références aux « arbres verts ». Il y a au-moins dix versets semblables dans l’Ancien Testament mentionnant les « arbres verts » en association avec l’idolâtrie. Les historiens croient que le terme « vert » se réfère à ce qui demeure vert toute l’année, autrement dit, les arbres à feuilles persistantes (conifères) !
 
Voici une citation à donner le frisson qui provient du Dictionary of Greek and Roman Antiquities, « Oscilla », 3e édition, volume II. « […] tous s’appliquaient à fêter et à être joyeux, des présents étaient échangés entre amis, les foules remplissaient les rues en criant : « Voilà les saturnales ». Selon le poète païen Virgil, une offrande était présentée sous un arbre vert décoré. Des figurines et des masques, appelés oscilla, étaient suspendues dans l’arbre, tout comme dans les arbres de Noël d’aujourd’hui. L’histoire admet … qu’il n’y a aucun doute que ces oscilla représentassent les vestiges de sacrifices humains … »
 
Est-ce que toutes ces choses vous semblent familières ? Des cadeaux, des chants dans les rues, des arbres verts, des décorations, des offrandes au pied de l’arbre, des réjouissances, festoyer …
 
Les oscilla modernes ressemblent à de petits « anges » joufflus lorsqu’ils sont suspendus dans l’arbre, mais le symbolisme est toujours le même ...
 

Un paganisme flagrant dans l’Église

 
Encyclopédie Britannique, 15ème édition, volume 10, pages 1062-63 : « La chrétienté … par un processus complexe et graduel … devint la religion officielle de l’empire (romain).
 
Pendant un certain temps, les pièces de monnaies ainsi que d’autres monuments continuèrent de lier les doctrines chrétiennes avec l’adoration du soleil, pratique à laquelle Constantin s’était adonné auparavant. Mais même après cette période, le paganisme romain continua d’exercer d’autres influences permanentes, petites et grandes. Le calendrier ecclésiastique a conservé un grand nombre de souvenirs des festivals préchrétiens, notamment Noël, qui inclut un mélange d’éléments des saturnales et de l’anniversaire de Mithra. Mais plus encore, la branche dominante de la chrétienté occidentale doit à la Rome ancienne sa discipline qui a été le garant de sa forme et de sa stabilité. »
 
Renversant !!!!!
 
« Christmas » du New Schaff-Herzog Encyclopedia of Religious Knowledge, révèle la façon dont ce festival idolâtre et païen s’est infiltré dans le monde « chrétien » :
 
« À savoir jusqu’à quel point la date du festival dépendait de la fête de Brumalia (25 décembre), qui suivait immédiatement les saturnales (17 au 24 décembre) et, qui célébrait le jour le plus court de l’année et fêtait le « soleil nouveau » … ne peut être déterminé avec précision. Les saturnales et la fête de Brumalia étaient trop profondément implantées dans les coutumes populaires pour être mis de côté par l’influence chrétienne … Le festival païen avec ses réjouissances et ses émeutes était si populaire que les chrétiens du temps furent heureux d’avoir une excuse leur permettant de continuer sa célébration avec peu de changement dans l’esprit de la fête comme dans la façon de la célébrer. Les prédicateurs chrétiens de l’Ouest et du Proche-Orient ont protesté contre cette frivolité déplacée avec laquelle l’anniversaire de la naissance du Christ était célébré, alors que les chrétiens de Mésopotamie accusèrent leurs frères de l’Ouest d’idolâtrie et d’adoration du soleil parce qu’ils avaient accepté comme chrétien ce festival païen. »
 
Une source additionnelle révèle comment l’église romaine a absorbé Noël en tant que célébration officielle. L’Encyclopédie Britannique, édition 1946, dit : « Noël ne faisait pas partie des premiers festivals de l’église … Certains Latins, aussi tôt qu’en 354, ont peut-être transféré l’anniversaire du 6 janvier au 25 décembre qui était alors une fête mithriaqueou l’anniversaire du SOLEIL invincible … Les Syriens et les Arméniens, qui retinrent le 6 janvier, accusent les Romains d’adoration du soleil et d’idolâtrie, soutenant … que la fête du 25 décembre avait été inventée par les disciples de Cérinthus … »
 
C’est de cette façon qu’un festival païen, célébré longtemps avant la naissance de JÉSUS-CHRIST, fit son chemin jusque dans la chrétienté reconnue.
 
Saviez-vous qu’au dix-septième siècle, même les Puritains de la Nouvelle-Angleterre savaient à quel point Noël était mauvais ? Ils en ont défendu l’observance par une loi, en 1659, dans toute la colonie de la Baie de Massachussets. Ceux qui l’observaient étaient passibles d’amendes et de prison. Cela prit 200 ans (1856) avant que les gens cessent de travailler le jour de Noël à Boston. Les Puritains en connaissaient l’origine et la considéraient comme « païenne et comme une fête papiste idolâtre ».
 

Ceux qui changent les temps et la Loi

 
Le prophète Daniel, Daniel 7:8, parle d’une « petite corne » à propos de laquelle le verset 25 du même chapitre dit « … prononcera des paroles contre le Très-Haut, il opprimera les saints du Très Haut, et il espérera changer les temps et la loi ». Cette petite corne est une grande autorité religieuse qui tente d’imposer sa propre conception des dates et des célébrations sur un monde sans méfiance en remplacement des instructions claires de DIEU.
 
Le mot hébreu utilisé pour « changer » signifie « transformer, altérer ou fixer ». Le mot traduit par « temps » signifie « occasions désignées, époques, moments ». Le mot hébreu traduit par « loi » signifie « décrets ou Loi de DIEU ». Cette phrase fait référence à une autorité qui tente de transformer des occasions désignées et des époques définies dans la Loi de DIEU. Noël est certainement un exemple important qui illustre comment une telle chose a été faite. Les instructions de DIEU ont été remplacées par les traditions des hommes.
 
Encyclopédie Britannique sous la rubrique « Christianisme ». « Ainsi, la liturgie de Pâques a été développée davantage dans l’Église orthodoxe d’orient, et celle de Noël davantage dans l’Église catholique romaine … Le calendrier chrétien est une des institutions chrétiennes les plus répandues. La semaine de sept jours et le rythme des festivals chrétiens ont été acceptés même par les pays les moins chrétiens. Malgré de nombreuses tentatives énergiques d’introduire des semaines de travail variables, la semaine de sept jours avec le dimanche de congé n’a pu être éliminée même dans les pays communistes ayant une vue athée du monde. Même dans les cercles et organisations athées du monde, les fêtes chrétiennes jouissent d’une popularité incontestée en tant que jours de congé, spécialement Noël. »
 

Le dangereux pouvoir des mensonges

 
Un des noms de Satan est Destructeur, Apocalypse 9:11. Nimrod-Saturne-Moloch-Baal, tout comme Satan, est un dieu du feu qui détruit et dévore.
 
YESHOUA (JÉSUS-CHRIST) n’a jamais été et ne sera jamais « dans » Noël ! On ne peut Le remettre là où Il n’a jamais été. Le « dieu de ce siècle », Satan, 2 Cor 4:4 a toujours été dans Noël. Il en est l’auteur !
 
DIEU nous commande de L’adorer « en esprit et en vérité » Jn 4:23-24. Cela ne cadre pas avec le grand mensonge de Noël et du Père Noël que tous les enfants croient si volontiers.
 
I Tim 4:2 avertit ceux qui « enseignent hypocritement des faussetés », « portant la marque de la flétrissure (grec : cautériser) dans leur propre conscience ».
 
On ne peut donner comme excuse le grand nombre de personnes qui observent Noël car Satan, qui est appelé « père du mensonge » et « meurtrier dès le commencement » Jn 8:44, « a séduit toute la Terre » Apo 12:9 !
 
YESHOUA (JÉSUS-CHRIST) fait référence à Son Église en tant que « petit troupeau ». Lc 12:32 
 
Rappelez-vous Jérémie 7:31 qui rapporte la condamnation d’Israël par DIEU pour avoir brûlé leurs enfants dans la vallée de Tophet. Huit versets plus tôt, YAHVEH avait clairement dit ce qu’Il exigeait : « Mais voici l’ordre que Je leur ai donné : Écoutez Ma voix, et Je serai votre DIEU, et vous serez Mon peuple; marchez dans toutes les voies que Je vous prescris, afin que vous soyez heureux. Et ils n’ont point écouté … Ils ont suivi … les penchants de leur mauvais cœur »

Les hommes ne veulent pas obéir à DIEU, Romains 8:7. Ils préfèrent suivre leurs propres « penchants ». Ils ne comprennent pas que DIEU veut que leur vie se déroule « bien », que le bonheur, la joie et les bénédictions coulent dans leur vie. Toutes ces choses seraient le résultat d’une telle obéissance.

DIEU a inspiré Moïse afin qu’il prévienne les parents de la sérieuse responsabilité qu’ils doivent assumer dans la façon d’éduquer leurs enfants. Remarquez les instructions données dans Deutéronome 6:1, 6-7, 20-21, 25 : « Voici les commandements … que L’ÉTERNEL, votre DIEU, a commandé de vous enseigner, afin que vous les mettiez en pratique dans le pays dont vous allez prendre possession … Et ces commandements, que Je te donne aujourd’hui, seront dans ton cœur. Tu les inculqueras à tes enfants, et tu en parleras quand tu seras dans ta maison, quand tu iras en voyage, quand tu te coucheras et quand tu te lèveras … Lorsque ton fils te demandera un jour : Que signifient ces préceptes, ces lois et ces ordonnances, que L’ÉTERNEL, notre DIEU, vous a prescrits ? Tu diras à ton fils : Nous étions esclaves de Pharaon en Égypte, et L’ÉTERNEL nous a fait sortir de l’Égypte par Sa main puissante. Nous aurons la justice en partage, si nous mettons soigneusement en pratique tous ces commandements devant L’ÉTERNEL, notre DIEU, comme Il nous l’a ordonné. »

YAHVEH délivra Israël d’Égypte - de l’esclavage - des coutumes du monde qui les entouraient et Il leur a révélé Sa Loi. Il ne veut pas que Son peuple retourne aux traditions, coutumes et façons dont Il les a délivrés.

Lorsque toutes ces traditions, truffées de symbolisme d’adoration des anciens dieux païens, inventés par les hommes, sont enseignées, cela ne constitue pas de l’adoration envers Le vrai Créateur.

Le prophète Ésaïe fut inspiré d’écrire, « Crie à plein gosier, ne te retiens pas, élève ta voix comme une trompette, et annonce à Mon peuple ses iniquités, à la maison de Jacob ses péchés ! » Ésaïe 58:1.

Vous venez de lire la pure vérité au sujet de l’origine réelle de Noël.

Cette mentalité babylonienne existe toujours aujourd’hui. « Sortez du milieu d’elle Mon peuple, afin que vous ne participiez point à ses péchés, et que vous n’ayez point part à ses fléaux ». Tel est l’avertissement qui nous est adressé dans Apocalypse 18:4.

Que ferez-vous ?

Sentinelle

Louange

Louange hébraïque

Psaumes 122:6

Psaumes 122:6
« Priez pour la paix de Jérusalem ! Que ceux qui T'aiment jouissent de la paix ! »

Psaumes 4:8

Psaumes 4:8
« Je me couche et je m'endors en paix, car Toi seul, ô ÉTERNEL ! Tu me donnes la sécurité dans ma demeure. » Psaumes 4:8
Une voix qui avertit.

Radio Musique Messianique

Sentinelle sur Dailymotion !

Nombre total de pages vues