Diffusions LIVE Chaque Shabbat 13h15 Parasha et 16h Culte (Heure Belgique)

dimanche 21 octobre 2012

Le Nom de Dieu יהוה


Celui qui a donné le pouvoir à l’homme de nommer, S’est réservé le droit de Se nommer, en prenant le risque inouï que Son Nom soit déformé, bafoué, et ce qui est le comble, caché par ceux qui devraient l’aimer, et même oublié !

Le tétragramme YHWH qui se prononce (Yahvé, Yahweh ou Yahoué) est le Nom Divin employé dans l’Ancienne Alliance (A T) plus de 6500 fois. Pour un francophone, il faut savoir qu’en hébreu les sons A et O se prononcent un peu comme le mot Ja (Ya-o) en allemand, c’est-à-dire un son guttural entre le A et le O. Ainsi le A de Yahvé est un A dont le son se situe entre le A et le O.

Mais si vous ouvrez une Bible en version autre que l’hébreu, vous aurez peu de chances de trouver le Nom de Dieu, pour la simple raison que Pierre Robert Olivétan décidât en 1535 d’introduire dans sa traduction de la Bible le terme « L’Éternel » pour traduire le tétragramme יהוה, YHWH de la Bible hébraïque. Il inventera même à quelques endroits le terme improbable de Jéhovah; faux nom composé « hasardeusement », du mot hébreu Howah qui signifie calamité et du Nom de Dieu.

L’expression Yahowa ou Jéhovah lue littéralement en hébreu signifie donc Yah est calamité. Nous n’en dirons pas plus !

Avant d’aller plus loin il faut encore savoir que les lettres latines J et U furent inventées vers l’an 1270 pour résoudre le problème de mots latins tels que « servus et juvenis » qui s’écrivaient servvs et ivvenis.

Les sons J et U n’existent pas en hébreu, cela implique qu’aucun Hébreu des temps bibliques n’a jamais prononcé les noms de Jéhovah ou Jésus, mais plutôt Yahvé ou Yahoué pour le Nom de Dieu et Yachoua ou Yéchoua pour le nom de Son Fils unique.

Olivetan donc prit cette liberté avec la Parole et le Nom de Dieu, uniquement pour se conformer à une tradition juive postérieure à l’an 70, de ne jamais prononcer le Nom de Dieu, considérant qu’il était ineffablement Saint. (Avant cette date, les grands prêtres lisaient le jour du Yom Kippour la bénédiction de Nombres 6:24 à 27 en prononçant audiblement le Nom de Dieu YHWH.)

Cette attitude plus légaliste que la loi, dépasse largement les recommandations de la Bible qui exige seulement en Exode 20:7 « Tu ne prendras point le nom de l’Éternel, ton Dieu, en vain », c’est-à-dire inutilement, sans objectif spirituel ou sans respect.

« En vain » ne signifie pas, « en aucun cas », mais simplement jamais de manière futile ou sans objet spirituel !

En revanche Dieu nous dit ceci :

Exode 3:15 « Voilà mon nom pour l’éternité, voilà mon nom de génération en génération ».

Exode 9:16 « Mais, je t’ai laissé subsister, afin que tu voies ma puissance, et que l’on publie mon nom par toute la terre ».

Nombres 6:27 « C’est ainsi qu’ils mettront mon nom sur les enfants d’Israël, et je les bénirai ».

2 Chroniques 7:14 « Si mon peuple sur qui est invoqué mon nom s’humilie, prie, et cherche ma face ».

Psaume 91:14 « Puisqu’il m’aime, je le délivrerai; Je le protégerai, puisqu’il connaît mon nom ».

Ésaïe 52:6 « C’est pourquoi mon peuple connaîtra mon nom » …

Jérémie 16:21 « Je leur fais connaître ma puissance et ma force; et ils sauront que mon nom est l’Éternel ». (En réalité dans le texte de référence nous trouvons le tétragramme YHWH qui se lit Yahvé ou Yahoué).

Zacharie 13:19 « Il invoquera mon nom, et je l’exaucerai; Je dirai : C’est mon peuple ! Et il dira : L’Éternel ». (En réalité le tétragramme YHWH Yahvé ou Yahoué) est mon Dieu !

Jean 16:24 « Jusqu’à présent vous n’avez rien demandé en mon nom. Demandez, et vous recevrez, afin que votre joie soit parfaite ».

Je pense que ces quelques versets sont suffisants pour prouver que le Créateur de l’univers désire que Ses enfants connaissent Son nom et L’invoque, certes très respectueusement mais aussi souvent qu’ils éprouvent le besoin de s’adresser à Lui. Sachant que le nom d’une personne évoque sa personnalité, et qu’il est fort inconvenant de l’écorcher ou de le mal prononcer.

Maintenant voyons nos traductions et l’ordre des choses.

La première fois que Dieu a donné Son Nom se trouve en : Genèse 15:7 « L’Éternel lui dit encore : (à Abraham) Je suis l’Éternel (YHWH), qui t’ai fait sortir d’Ur en Chaldée […] »

Dans ce verset le tétragramme YHWH (Yahvé) s’écrit comme ceci (lire de droite à gauche) :

Voici les lettres du Nom de Dieu HE WAV HE YOD qui s’écrivent en hébreu : יהוה

Dieu a donc donné Son Nom à Abraham avant que Moïse ne Lui demande en Exode 3:14 ou cette fois la traduction diffère. Exode 3:14 « Dieu dit à Moïse : Je suis celui qui suis. Et il ajouta : C’est ainsi que tu répondras aux enfants d’Israël : Celui qui s’appelle « je suis» m’a envoyé vers vous ».

Dans la traduction


« Je suis celui qui suis » le mot hébreu est HAYAH qui s’écrit HE WAW HE = הוה

Et dans la traduction

« Je suis m’a envoyé » le mot hébreu est aussi HAYAH qui s’écrit HE WAV HE = הוה

Dieu répond donc de la même façon, mais les traducteurs traduisent de deux façons différentes … ?!

Il faut dire qu’en hébreu les temps des verbes sont bien différents qu’en français. Il y a l’accompli et l’inaccompli les deux dans leur forme ponctuelle ou duratif.

Le présent comme nous le pratiquons n’existe donc pas.

« Je suis » dans le sens intemporel, est donc une bonne traduction si on la comprend bien.

Mais le mot HAYAH signifie plutôt « YAH fait devenir » ou « Je Suis le Créateur » (quand Dieu parle la chose est). Nous avons donc ici une représentation de la Toute Puissance de Dieu !

Genèse 1:3 Dieu dit : « Que la lumière soit (Hayah) ! Et la lumière fut. » 

Genèse 9:26 Il dit encore : « Béni soit YHWH (l’Éternel), Dieu de Sem, et que Canaan soit (Hayah) leur esclave ! ».

Ce qui signifie que les paroles de Dieu, que vous lisez dans la Bible, sont effectives et réalisées par le simple fait que Dieu l’ait dit !

On observe aussi que le tétragramme du Nom Yahvé est composé des mêmes lettres que le mot « je suis » mais avec un YOD en plus au début du Nom, et cette différence peut s’expliquer de bien des manières.

En hébreu et en araméen les lettres ont des valeurs numériques mais aussi des symboles qui les représentent, et qui nous apprennent beaucoup de choses.

En Exode 3:14 le mot « je suis » est en réalité le mot HAYAH qui s’écrit HE WAV HE הוה

Le HE est le symbole de l’Esprit (qui est éternel). Le WAV est le symbole du clou, et le HE est le symbole de l’Esprit (qui est éternel).

Il y a deux Esprit et un clou, mais il y manque la main pour faire le Nom complet de Dieu !

En Genèse 15:7, le terme Yahvé s’écrit comme ceci : HE WAV HE YOD יהוה

Le YOD est le symbole de la main. Le HE est le symbole de l’Esprit (qui est éternel). Le WAV est le symbole du clou, et le HE est le symbole de l’Esprit (qui est éternel).

Nous voyons donc dans le Nom de Dieu l’Esprit du Père et du Fils, la main et le clou, qui nous désignent magnifiquement la croix du Golgotha !

Voici donc une des raisons de la toute puissance du Nom de Dieu …

Le Nom de Dieu évoque la croix, le Père, le Fils, la main, et le clou !


Pourquoi manquait-il le Yod (la main) quand Moïse demanda à Dieu de lui donner Son Nom ?

Peut-être que dans cette épreuve de la sortie d’Égypte la main de Christ et son pouvoir devait rester encore secrète et cachée aux yeux des enfants d’Israël.

1 Corinthiens 10:4 « […] et qu’ils (les Hébreux) ont tous bu le même breuvage spirituel, car ils buvaient à un rocher spirituel qui les suivait ». Et ce rocher était Christ. (Mais ils l’ignoraient).

Exode 4:22 et 23 Dieu parle à Moïse et lui dit : « Tu diras à Pharaon : Ainsi parle l’Éternel (YHWH) : Israël est mon fils, mon premier-né. Je te dis : Laisse aller mon fils, pour qu’il me serve ».

Le nom est le reflet de la personnalité de celui qui le porte.

Connaître le Nom de Dieu est la marque de reconnaissance et la puissance de Ses enfants ! L’esprit méchant a tout fait pour cacher le Nom de Dieu, cette négation du Nom de Dieu et donc de Son autorité commença dès la Genèse lorsqu’il s’adressa à Eve en préférant utiliser le mot EL (Dieu) plutôt que le Nom de Dieu, et cette négation perdura dans toute la Bible. Heureusement, et malgré les lacunes des traductions, nous prononçons le véritable Nom de Dieu souvent sans même nous en rendre compte !

Alléluia ou plutôt « AlléluYAH »


Nombreux sont ceux qui traduisent ce mot par « Gloire à Dieu ». Toutefois en décomposant ce mot hébreu on discerne mieux son sens profond tellement plus riche. Allélu vient du mot hillah qui signifie « louer et rendre gloire » et du mot halal qui signifie « vanter, célébrer ». Le début est donc correct, mais le son ia ne signifie absolument pas Dieu car Dieu se dit EL en hébreu.

Le son ia, qui devrait s’écrire YAH est la contraction du Nom de Dieu qui est Yahvé.

Si nous voulions chanter « Louez Dieu » il faudrait dire ALLELU-EL car EL signifie dieu. En revanche, hal’lúyah, est composé de hal’lú « louer » et de YAH « Le Dieu YAH ». Aussi lorsque l’on chante Alléluia, nous ne chantons pas « Gloire à Dieu » mais Allélu = Louez et YAH, qui est le Nom de Dieu. Nous chantons donc Louez YAH.

Dans les meilleures traductions de la Bible comme celle de J.N. Darby nous trouvons à la fin de certains Psaumes les mots « Louez Jah » qui devraient s’écrire « Louez YAH » car comme nous l’avons décrit plus haut le son J n’existe pas en hébreu. Curieusement le Nom de Dieu est une fois de plus caché par la traduction, ce qui est aussi le cas des noms de nombreux personnages biblique dont les noms ont été déformés par la traduction, leur faisant perdre l’évocation du Nom de Dieu, ainsi que toute la richesse de leurs significations.

Comme Yéchoua qui signifie : « Le Dieu Yahvé Sauveur », et qui est devenu Jésus.

Comme Yokebed, la maman de Moïse, dont le nom signifie : « la gloire de Yah ».

Comme Yoel qui signifie : « Yah est Dieu » et qui fut transformé en Joël.

Comme Yohânan en hébreu qui signifie : « Yah fait grâce » et qui fut transformé en Jean.

Comme Ya’aqov en hébreu qui signifie : « Yah a soutenu protégé » qui fut transformé en Jacob puis en Jacques.

Il me semble vous avoir donné suffisamment d’exemple pour démontrer combien le Nom de Dieu est important pour ceux qui désirent suivre Ses paroles. Aussi, prenons bien garde de ne pas l’employer futilement, mais posons-nous la question pour quelle raison les chrétiens sont-ils si frileux avec ce si beau et puissant Nom ?

Terminons donc par la Parole de Dieu qui dit ceci :

Jean 16:24 « Jusqu’à présent vous n’avez rien demandé en mon nom. Demandez, et vous recevrez, afin que votre joie soit parfaite. »

Jean 14:13 « Tout ce que vous demanderez en mon nom, je le ferai (Dit : Yéchoua-Jésus), afin que le Père soit glorifié dans le Fils. »

Aussi prions : « Que Son Nom soit sanctifié, et que Son règne vienne ! »

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Vos commentaires sont importants et les bienvenus !

Louange

Louange hébraïque

Une voix qui avertit.

Archives du Blog

Radio Musique Messianique

Nombre total de pages vues